Auto-Moto

Renault Mégane E-Tech Electric vs Volkswagen ID.3 : premier comparatif


Jusqu’alors quasiment seule dans son segment, la Volkswagen ID.3 va devoir composer avec l’arrivée de la Renault Mégane E-Tech Electric. Et le duel s’annonce passionnant.

Depuis sa révélation en 2019, lors du salon de Francfort, la Volkswagen ID.3 était jusqu’alors quasiment seule dans son segment, celui des compactes 100 % électriques. Créant une petite révolution sur le marché, l’Allemande était alors la première représentante d’une famille qui s’est quelque peu agrandie, avec le lancement de la Volkswagen ID.4 l’an dernier. Mais si elle n’avait jusqu’alors aucune concurrente, l’ID.3 doit désormais faire face à une nouvelle arrivante tricolore pleine d’arguments. Il s’agit bien sûr de la Renault Mégane E-Tech Electric, tout juste dévoilée lors du salon de Munich. Nous avons opposé les deux, dans un premier comparatif virtuel à découvrir ci-dessous.

Courbes ou angles ?

Contrairement à certains constructeurs, Volkswagen a souhaité offrir un style très différent du reste de la gamme à ses modèles électriques. Un choix assumé, qui explique les traits arrondis de l’ID.3, qui ressemblerait presque à un petit jouet. Si certains pourraient critiquer le manque d’agressivité et de caractère, d’autres apprécieront ses lignes épurées. De son coté, la Renault Mégane E-Tech change radicalement par rapport à la précédente génération, affichant des lignes encore plus anguleuses et inaugurant le nouveau logo de la marque. Prenant des airs de concept-cars, la compacte zéro-émission reprend quant à elles les codes de l’univers très tendance du SUV. Deux visions des choses très différentes donc pour les deux rivales, qui dans tous les cas affichent des lignes conçues pour optimiser au maximum l’aérodynamisme.

De beaux espaces intérieurs

Dans l’une comme dans l’autre, l’accent a été mis sur l’habitabilité pour séduire, les rivales profitant toutes deux de batteries implantées sous le plancher, n’ayant aucun impact sur l’espace intérieur. Avec un empattement affiché respectivement à 2,77 et 2?70 mètre, la Volkswagen ID.3 et la Renault Mégane E-Tech Electric sont quasiment ex-aequo sur ce point, chouchoutant toutes deux les passagers. En revanche, c’est la Française qui affiche le plus gros volume de coffre, acec pas moins de 440 litres, contre 385 pour sa concurrente. Une différence minime, mais qui joue en faveur de la première. Les deux profitent d’un poste de conduite moderne, avec un écran tactile et un combiné numérique, et la préférence de chacun restera purement subjective. Mais quoi qu’il en soit, les deux affichent des prestations très proches, et très prometteuses sur le papier.

Le duel des motorisations

Intéressons-nous désormais au catalogue des motorisations des deux compactes électriques. La Volkswagen ID.3 se décline en deux niveaux de puissance, affichant alors 150 ou 204 chevaux selon la version choisie. A noter qu’il est également possible de faire son choix parmi trois capacités de batteries, à savoir 45 kWh (330 kilomètres d’autonomie), 58 kWh (420 km) et 77 kWh (550 km). De son coté, la nouvelle Renault Mégane E-Tech Electrique est proposée en deux versions, la première affichant 130 chevaux et associée à une batterie de 40 kWh pour une autonomie de 300 kilomètres. La 2ème version coiffant la gamme développe quant à elle 160 chevaux et est équipée d’une batterie de 60 kWh, permettant de parcourir 470 kilomètres en une seule charge. Si la gamme de la Volkswagen ID.3 est donc un peu plus fournie, sa rivale Française n’a pas à rougir, proposant une offre cohérente et répondant à de nombreux besoins.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Renault Mégane E-Tech Electric 2022 : prix, infos, photos et VIDEO

Essai Volkswagen ID.3 électrique : la guerre éclair

Salon de Munich 2021 : les nouveautés majeures et les dernières infos


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page