Crypto

Le Mining de Crypto 100 % Vert, C’est Pour Aujourd’hui !

CCU Apporte le Mining Vert de Crypto Monnaie

Le Mining de Crypto Vert arrive en Bourse !

CCU Apporte le Mining Vert de Crypto Monnaie

Le Mining de Crypto Vert arrive en Bourse !

Le mining de crypto 100 % renouvelable est une réalité. Une société canadienne proposant des services de mining entièrement écologique vient de faire son introduction à la bourse de Toronto. Un pas vers une industrie verte qui pourrait alors séduire les investisseurs du monde entier et se développer sur le long terme. Analyse.

Une Société de Mining de Crypto monnaie Ecologique Entre en Bourse

C’est une petite révolution qui vient d’avoir lieu dans le monde des crypto monnaies, et du mining en particulier. Le Bitcoin, connu et décrié par ses adversaires pour son impact écologique, pourrait-il devenir 100 % vert dans un futur proche ? C’est en tout cas ce que pense Romain Nouzareth, le Président et CEO du centre de minage de crypto monnaie Canada Computational Unlimited – CCU.ai. Vous pourrez retrouver cette action sur les marchés financiers, à la bourse de Toronto. Sous le nom de SATO, abréviation de Satoshi Nakamoto.

Le président de CCU.ai a mis en place une opération de minage entièrement alimentée en énergie renouvelable. En l’occurrence, l’électricité utilisée dans son installation provient de barrages hydroélectriques. Les capacités de minage, par ailleurs, sont d’un haut niveau, tant sur le point technique que sur la taille de l’opération. 

Selon lui, CCU.ai représente pour les investisseurs une opportunité d’investissement dans les crypto monnaie et dans le marché crypto. Mais c’est aussi un investissement dans une structure auto-suffisante et fonctionnant aux énergies renouvelables

“De plus, nous sommes très heureux d’avoir pu obtenir le ticker SATO en hommage au fondateur historique du bitcoin, Satoshi Nakamoto.” a-t-il ajouté.

Un ticker correspond à l’abréviation du nom de l’action sur les marchés financiers.

Cette société a rapidement reçu le soutien d’un puissant fond d’investissement entièrement dédié aux entreprises gravitant autour de la blockchain. Il s’agit d’un partenariat avec True Global Ventures 4Plus – TGV 4Plus. Son fondateur, Dusan Stojanovic, a déclaré que l’ambition décarbonée et écologique de CCU.ai était un des facteurs clef de ce partenariat. TGV 4Plus a levé 100 millions de dollars peu de temps avant ce soutien, laissant imaginer son importance.

L’arrivé de l’action sur les marchés secondaires devrait avoir lieu le 21 septembre.

Le Minage Vert, Avenir des Crypto Monnaies

C’est un pas en avant vers une industrie crypto minière plus verte et donc plus accepté par le grand public. Car les problèmes écologiques avaient déjà entaché la réputation des crypto monnaies auprès des profanes. C’est la réaction d’Elon Musk qui avait fait le plus de bruit, bien que le point écologique fut souligné avant lui par d’autres grands noms de l’industrie, comme Bill Gates.

Mais Tesla ne s’était pas contenté de soulever des doutes ou des objections vis-à-vis de cet aspect. Le patron fantasque de Tesla avait commencé l’année en annonçant en grande pompe des développements très favorables envers les crypto monnaies. Deux aspects en particulier avaient aidé les prix à grimper en plein Bull Run. Le premier, une annonce de la part de Tesla d’un achat de 1,5 Milliards de dollars de Bitcoin. Un investissement massif et un signe largement positif pour la communauté, mais surtout pour le grand public. 

Puis, ce fut l’annonce la plus forte : Tesla était censé accepter les Bitcoins comme moyen de payement. Contrairement à l’achat de Bitcoin par l’entreprise, accepter les BTC comme moyen de payement revient à reconnaitre les crypto monnaies comme des monnaies, et faciliter leur inclusion dans l’économie réelle.

Seulement, le patron de Tesla est un grand rigolo. Peu de temps après, il semblait s’être renseigné sur le Bitcoin. C’est-à-dire après en avoir acheté 1,5 milliards et avoir ouvert les vannes dans son entreprise, Tesla, qui pèse pour 747 Milliards de dollars à l’heure actuelle.

Ainsi, le pauvre petit monsieur Musk venait de lire son premier article sur le mining. Et découvrant le procédé de création de la crypto monnaie, il a fait machine arrière. Son argument, l’impact écologique, semblait également suivre les injonctions des actionnaires. Toujours est-il que l’annonce d’Elon Musk est arrivée très peu de temps avant le retournement de tendance au mois de mai 2021. 

Par la suite, Musk s’est illustré par des prises de positions grotesques sur le Dogecoin. Des tweets et des déclarations qui lui ont valu un désaveu aussi rapide que la chute du Bitcoin. 

Cependant, en dépit de la haine que la communauté portait alors à Elon Musk, il faut bien reconnaitre que cela a eu un impact puissant. Les rapports sur l’industrie du minage se sont multipliés. Et les acteurs, industrie de mining comme investisseurs, se sont concentrés sur le point des énergies renouvelables et de l’écologie. 

Alors, il y a eu beaucoup d’effet d’annonce. Avec notamment un collectif de riverain US qui a déclaré que l’eau d’un lac était devenue aussi chaude qu’un jacuzzi à cause du Bitcoin. Comme si le minage de bitcoin allait avoir plus d’impact qu’une centrale électrique classique. Mais également de réelles innovations, comme l’utilisation massive d’énergies vertes. Un phénomène rendu largement possible grâce à l’exode des mineurs suite au ban de la Chine. Là-bas, beaucoup de mining center fonctionnait avec des centrales à charbon. Mais arrivé aux états unis et au Canada, ces mêmes entreprises ont bénéficié de cadre propice au développement de leur industrie en accord avec les préoccupations environnementales

Aujourd’hui, l’Amérique du Nord est le principal centre de minage au monde. Et les infrastructures comme les barrages hydrauliques permettent à cette industrie de se renouveler.

On attend la réaction de Bill Gates et d’Elon Musk sur le sujet. Eux qui étaient les premiers à reprocher au Bitcoin son impact énergétique. Bill Gates, qui a d’ailleurs récemment investi dans une société qui va procéder à des forages dans l’Arctique. Au détriment de toute considération écologique

L’ensemble de ces points prépare un terrain propice à une adoption à grande échelle. Les principaux obstacles sont entrain d’être combattus à l’heure actuelle. Les aspects légaux sont en délibération entre la SEC et les acteurs crypto. Les préoccupations écologiques sont entre les mains des investisseurs et des capitaines d’industrie. Et les aspects monétaires sont en pleine évolution comme on le voit au Salvador, et bientôt peut-être au Panama. Bref, les étoiles s’alignent pour une démocratisation à grande échelle, qui pourrait arriver bien plus vite que prévu.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page