Sports

Nice-OM à rejouer, le Gym lourdement sanctionné

La Commission de discipline de la Ligue de football professionnel a livré son verdict quant aux débordements observés entre Nice et Marseille, le 22 août dernier à l’Allianz-Riviera.

Très attendu, après des auditions tenues ce mercredi dans un hôtel parisien entre 16h et 21h, le verdict de la Commission de discipline de la LFP quant au dossier du match de L1 entre Nice et l’OM est tombé sur les coups de 23h. Sur l’issue de la rencontre en elle-même, alors que les débats ont été interrompus à la 75e minute après des jets de projectiles et un envahissement de terrain, la Ligue a décidé de faire rejouer le match dans son intégralité, « sur un terrain neutre et à huis clos ».

Sur le volet des « incidents constatés et jugés très graves, rares sinon inédits », dixit Sébastien Deneux, le président de la Commission de discipline, le Gym se retrouve du reste lourdement sanctionné, avec « un retrait de deux points, dont un avec sursis », « trois matches à huis clos total, dont le match délocalisé contre Marseille », la LFP rappelant que l’OGCN a déjà purgé l’un de ces matches à titre conservatoire (contre Bordeaux, pour une victoire 4-0).

Payet épargné

Enfin pour ce qui est des acteurs pénalisés, la suspension initialement prononcée contre le préparateur physique de l’OM, Pablo Fernandez (« suspension de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles »), est confirmée jusqu’au 30 juin 2022. Alvaro Gonzalez écope lui de deux matches de suspension ; Dimitri Payet d’un match quant à lui, mais avec sursis. L’OM, pour l’heure, a décidé de ne pas réagir à cette sentence. Les Aiglons pour leur part pourraient bien se tourner vers la Commission d’appel de la FFF.

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page