Economie

Eric Zemmour reste à l’antenne de CNews, malgré le décompte de son temps de parole demandé par le CSA

Eric Zemmour sera bien à l’antenne de l’émission « Face à l’info », sur CNews, jeudi 9 septembre à 19 heures. Ainsi en a décidé la direction de la chaîne d’information du groupe Canal+ (Vivendi), indique-t-on au sein de ce dernier. Cette décision intervient au lendemain de la demande faite aux chaînes de télévision par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) de décompter le temps de parole du polémiste, devenu à son sens « un acteur du débat politique national ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le CSA demande aux chaînes de télévision de décompter le temps de parole d’Eric Zemmour

Pour la filiale de Vivendi, il n’y a « pas de date de fin à ce jour » de la présence du polémiste à l’antenne, précise-t-on à la direction. « Nous sommes très surpris par la décision du CSA, car Eric Zemmour ne s’est pas déclaré candidat à l’élection présidentielle. Nous nous laissons le droit de commenter [cette] décision ultérieurement », indique aussi CNews.

Jusque-là, Eric Zemmour n’est pas officiellement candidat à la présidentielle. S’insurgeant contre la décision du CSA, il avait rappelé, mercredi 8 septembre, qu’il était titulaire de la carte de presse et donc journaliste : « Je ne me tairai pas », avait-il lancé. Mais son statut a changé dans l’esprit du régulateur audiovisuel.

Future étiquette « divers droite »

Le 3 septembre, le présumé candidat a entamé une tournée aux allures de campagne électorale pour présenter son livre La France n’a pas dit son dernier mot (autoédité, 352 pages, à paraître le 16 septembre). Des affiches placardées partout clament « Zemmour président ». Et ses soutiens cherchent les 500 signatures nécessaires à une candidature.

Lire aussi Eric Zemmour se retire du « Figaro » pour assurer la promotion de son livre

En décidant de le maintenir à l’antenne, CNews, qui n’avait visiblement pas envie de se passer de 700 000 téléspectateurs quotidiens, semble défier le CSA, qui devra s’armer de courage pour vérifier le temps de parole de Zemmour communiqué par la chaîne. En effet, ce n’est pas la totalité de ses interventions (cinq heures par semaine sur CNews) qui sera prise en compte, mais seulement ses propos « portant sur le débat politique national ».

En attendant, au sein de la chaîne, on prend les devants en tenant compte d’Eric Zemmour dans le temps de parole. Selon nos informations, la direction juridique a déjà prévu sept heures trente supplémentaires pour le polémiste d’ici à la fin du mois dans la catégorie « divers droite », et a demandé d’« éviter au maximum les interventions dans les débats de personnes politiques classées divers droite », une catégorie qui explose sous le poids d’Eric Zemmour.

Il vous reste 11.07% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page