Femme

1 française sur 3 n’est pas satisfaite de sa vie sexuelle

1 française sur 3 n’est pas satisfaite de sa vie sexuelle  , c’est un chiffre qui a de quoi refroidir les ardeurs sexuelles des français… Selon un sondage de l’IFOP pour The Poken Company, publié le 3 septembre dernier, près d’un tiers des françaises se disent insatisfaites de leur vie sexuelle.

L’étude sur laquelle nous fondons nos conclusions a été menée dans un seul but : voir si la sexualité des femmes européennes a été impactée par la crise sanitaire actuelle et également constater s’il y a des différences entre les pays.

Une sexualité en berne suite l’arrivée du Covid-19

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la pandémie n’a pas arrangé les choses. Entre l’avant et l’après-Covid, les françaises ont en effet perdu près de 4 points de pourcentage en termes de satisfaction sexuelle.

Elles passent de 31% d’insatisfaction en 2016 à 35% en 2021.

Qu’en est-il dans les autres pays européens ?

Sur l’ensemble du continent européen, il semblerait donc que les françaises soient les femmes les plus insatisfaites sexuellement.

En effet, parmi tous les pays étudiés, elles sont les seules dont la satisfaction sexuelle a baissé entre 2016 et 2021 : les autres pays (Allemagne, Italie, Espagne, Royaume-Uni…) ont plutôt connu une augmentation (hausse d’un point en moyenne).

Leurs voisines allemandes ne sont que 23% à se déclarer peu épanouies dans leur sexualité.

Les britanniques, quant à elles, sont 27% à ne pas s’épanouir dans leur vie sexuelle.

Une abstinence sexuelle plus développée avec la crise sanitaire

Avec la pandémie, non seulement l’insatisfaction sexuelle des françaises s’est développée, mais leur abstinence s’est également accrue. Effectivement, c’est notamment sur le territoire hexagonal qu’il y a le plus de femmes sexuellement inactives : elles sont 41% à ne pas avoir de vie sexuelle active.

Les britanniques sont également concernées par ce constat à hauteur de 47%.

Etude IFOP pour The Poken Company, réalisée par questionnaire auto-administré du 1er au 5 mars 2021, auprès d’un échantillon de 5026 femmes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus et vivant dans les pays européens suivants : France, Italie, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni.

A lire également : 

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page