Crypto

Le cours de Cardano chahuté par des critiques sur ses smart contracts

La correction du marché crypto n’épargne pas l’ADA. Le cours souffre aussi des critiques à l’égard du potentiel de ses smart contracts, une fonctionnalité majeure pour Cardano.

Le lancement des smart contracts sur la blockchain Cardano est l’évènement de 2021 et sans doute une étape cruciale dans le développement du réseau. Pour rivaliser avec la plateforme de référence des smart contracts, Ethereum, cette fonction est indispensable.

La mise en production effective de cette fonctionnalité interviendra en principe en septembre. Le cours de l’ADA, le jeton natif de Cardano surfe d’ailleurs depuis plusieurs semaines sur cette perspective.

Cardano inapte pour la DeFi ?

Mais des dysfonctionnements viennent semer le doute, suscitant critiques et turbulences pour le cours de l’ADA (-13,23% en 24 heures). Catégorique, Eric Wall, directeur des investissements du fonds crypto Arcane Assets, égratigne sérieusement Cardano auprès de Decrypt.

« Cardano n’a pas été construit pour le paysage actuel de la DeFi », juge-t-il. Il estime ainsi que les développeurs d’applications DeFi sont contraints, en l’état, à de trop nombreux ajustements pour permettre un fonctionnement normal sur Cardano.

Au départ de ces critiques, les difficultés rencontrées par les premiers utilisateurs lors des tests. La première dApps faisant usage des smart contracts, le DEX Minswap, rencontre en effet quelques soucis techniques.

En raison de problèmes dits de « concurrence », ce dernier était contraint prématurément à stopper provisoirement son testnet. Pour les détracteurs de Cardano, si d’autres DEX entendaient eux aussi migrer sur le réseau, ils s’exposent aux mêmes incidents.

Une aubaine pour les partisans d’Ethereum, comme Anthony Sassano. La rivalité entre les communautés Cardano et Ethereum n’est pas nouvelle. Et les déclarations du fondateur de Cardano ont souvent alimenté cette rivalité.

Les promesses de Cardano à démontrer

« Six ans de recherche “évaluée par des pairs” et un marché de plus de 90 milliards de dollars plus tard, le premier dapp sur Cardano n’est même pas capable de traiter des transactions simultanées (c’est-à-dire la chose dont vous avez besoin pour DeFi) », ironise donc Anthony Sassano.

Mais le plus virulent est sans conteste Eric Wall. « Cardano n’est pas à la hauteur des plateformes de contrats intelligents concurrentes, malgré tous leurs discours sur la recherche et les percées scientifiques », dénonce-t-il.

Pour le directeur des investissements, les promesses de départ de Cardano étaient excessives et ne sont pas tenues. Mais la blockchain et ses smart contracts ont aussi leurs défenseurs. Sundaeswap, un future exchange Cardano, réfute les attaques quant à l’incapacité du réseau à gérer des transactions concurrentes.

Maladex, un autre DEX en développement sur Cardano, rappelle en outre que les difficultés de Minswap ne présagent de rien ni ne disqualifient la blockchain. Les développeurs signalent que Minswap est encore en construction. Rien de plus normal donc à ce que des incidents se produisent.

Quant à Charles Hoskinson, le fondateur de Cardano, il dénonce une simple opération de déstabilisation. « Bruit et FUD », assure-t-il [Ndlr : fear, uncertainty and doubt, soit peur, incertitude et doute].


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page