Politiques

Eric Zemmour est relaxé en appel pour des propos contre l’islam et l’immigration tenus en 2019

En première instance, le chroniqueur de 63 ans avait été condamné pour ces propos à 10 000 euros d’amende.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

La cour d’appel de Paris a relaxé, mercredi 8 septembre, le polémiste Eric Zemmour, qui était poursuivi pour injure et provocation à la haine après une violente diatribe contre l’islam et l’immigration. En première instance, le chroniqueur de 63 ans avait été condamné pour ces propos à une peine de 10 000 euros d’amende.

Eric Zemmour s’était exprimé, le 28 septembre 2019, lors de “Convention de la droite”, une réunion organisée par les proches de l’ancienne députée d’extrême droite Marion Maréchal. Lors de son discours, il s’en était pris aux immigrés “colonisateurs” et cité l’écrivain Renaud Camus, théoricien du “grand remplacement” de la population blanche et chrétienne par une population immigrée musulmane. RTL avait cessé sa collaboration avec lui à la suite de ce discours.

Eric Zemmour est également convoqué mercredi devant le tribunal pour avoir mis en cause les migrants mineurs, qu’il avait qualifiés de “voleurs” et d’“assassins” sur CNews en septembre 2020. Ce procès pourrait être renvoyé.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page