Crypto

Effondrement du cours du bitcoin: A qui la faute?

Le Bitcoin dépassait finalement la barre technique des 52 000$ au point d’atteindre 52 973$. On estimait que la première des cryptos était sur la voie d’attaquer son ATH à 64 804$ surtout que le bitcoin deviendrait pour la première fois, monnaie nationale d’un pays. Mais, à la surprise générale, le cours du bitcoin rétracte en bourse et perd à peu près 8 000$ en l’espace de quelques minutes. C’est la plus grande chute journalière du bitcoin depuis le crackdown chinois.

Correction acerbe du bitcoin : A qui la faute?

Une surliquidation des positions à effet levier

Depuis le short squeeze du bitcoin qui a provoqué son rebond sur le marché, l’interêt pour les produits à effet levier commence par s’augmenter. Cet intérêt s’agrandit lorsque le bitcoin avait touché la barre des 50 000$ mais atteint des niveaux records après le franchissement des 52K$ et l’approche de l’officialisation de Salvador. 

Il n’avait suffit que d’une petite chute pour voir des liquidations massives de positions à effet levier. Selon CryptoDiffer, il aurait près de 3,54 milliards de dollars de positions BTC qui ont été liquidées sur les exchanges en 24h. Un « Sell-off » massif qui a principalement fait chuter le cours du bitcoin de 16%.

La panique après l’officialisation du BTC au Salvador

Graphique Horaire Bitcoin – Source: Cointelegraph

Le “legal tender” du Salvador devrait être en quelque sorte un événement bullish qui devrait pousser le bitcoin vers de plus haut sommet. Malheureusement, le cours du bitcoin n’a pas trop bougé après l’événement. Du coup, la panique envahissait le marché. Le Bitcoin perd 500$ au début de la séance d’hier. Il n’aurait fallu que cette goutte d’eau pour faire déborder la vase. Le marché des produits dérivés sensible à toute panique et incertitude avait fini par craquer. Le graphique horaire du Bitcoin indique une baisse énorme de 8 000$.

On accuse les baleines de ne pas avoir assez supporter le cours du bitcoin après  l’officialisation du Salvador. Pas surprenant, car quand Nayib Bukele avait fait l’annonce de nationaliser le bitcoin, le marché n’avait pas trop bougé. Dans un interview accordé à CNBC, le directeur de Valkyrie Investments a pointé la petite taille et les problèmes de l’économie et du système financier salvadorien comme facteurs expliquant le manque d’enthousiasme des baleines pour la nouvelle. 

Le Salvador n’était pas prêt pour accueillir la première des cryptos. Wald est de cet avis. Il a rapporté au micro de CNBC:

Les frais de transaction, les délais de traitement et d’autres obstacles donnent également l’impression qu’il s’agit davantage d’un test bêta que d’une solution aux nombreux problèmes auxquels sont confrontés les pauvres du pays.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page