Sports

Al-Khelaïfi se paie le Barça, le Real et la Juve

Dans la peau du président de l’Association européenne des clubs (ECA), Nasser Al-Khelaïfi a adressé un sacré tacle aux frondeurs du Barça, du Real et de la Juve.

Ce lundi à Lausanne se tenait l’assemblée générale de l’ECA, l’Association européenne des clubs dont Nasser Al-Khelaïfi a pris la présidence. L’occasion pour le patron du PSG de régler quelques comptes en suspens depuis le projet avorté de Superligue.

« Nous n’allons pas nous attarder sur l’évocation du 18 avril (date de l’annonce du projet initialement soutenu par 12 grands clubs européens, ndlr) et de la « not-so-Super League », parce que je n’aime pas accorder trop d’importance aux faiseurs de fables et aux échecs, dixit le haut-dirigeant qatarien. Ensemble, nous avons défendu les intérêts du football européen pour tous, pour les joueurs, les clubs, les ligues, les associations nationales et surtout les supporters. »

« Les trois clubs rebelles »

Et Nasser Al-Khelaïfi d’enfoncer le clou en fustigeant les trois mastodontes qui à ce jour n’ont pas totalement renoncé à leur dessein – à savoir le FC Barcelone, le Real Madrid et la Juventus Turin. « Tandis que les trois clubs rebelles gaspillent de l’énergie, déforment les récits et continuent à crier au ciel, les autres avancent et concentrent toutes leurs forces sur la construction d’un avenir meilleur pour le football européen. » Un avenir meilleur qui selon le président parisien passe par un renforcement des « relations entre l’UEFA et l’ECA », via une « nouvelle réglementation » du fair play financier notamment. Etonnante révélation.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page