Politiques

Est-ce que l’électricité produite par l’EPR est “deux fois plus chère” que celles des énergies renouvelables, comme le dit Yannick Jadot ?

Yannick Jadot lors du premier débat de la primaire écologique, dimanche 5 septembre. 
Yannick Jadot lors du premier débat de la primaire écologique, dimanche 5 septembre.  (FRANCE INFO)

Les cinq candidats à la primaire écologiste ont tenu leur premier débat de la primaire écologiste, dimanche 5 septembre. Durant presque deux heures, ils ont balayé plusieurs sujets, dont le nucléaire. Tous sont d’accords pour en sortir à une échéance plus ou moins lointaine. Yannick Jadot, l’un des candidats, a mis en avant le coût financier de cette énergie. “L’énergie nucléaire, je parle de l’EPR, coûte deux fois plus chère renouvelables”, a-t-il affirmé. Une déclaration plutôt vraie, mais qui mérite quelques précisions. 

Lorsque Yannick Jadot parle de l’EPR, il évoque celui de Flamanville qui a fait l’objet d’un rapport de la Cour des comptes en 2020. Dans ce rapport, les magistrats ont estimé que le coût de l’électricité produite par cet EPR se situera entre 110 et 120 euros par mégawatt. Un montant assez proche du tarif négocié avec l’EPR de Hinkley Point en Angleterre. 

Si on compare aux énergies renouvelables, c’est bien quasiment deux fois plus cher. Par exemple, pour l’éolien terrestre, le mégawatt est environ à 60 euros, selon les chiffres de l’Ademe, l’agence de la transition écologique. Il faut compter entre 40 et 80 euros pour les panneaux solaires, selon la surface de la centrale photovoltaïque. Des tarifs qui devraient même baisser d’ici 2050, selon l’Ademe, grâce notamment au développement de la filière. 

Cependant, il y a une nuance à apporter. Yannick Jadot parle spécifiquement de l’EPR, qui a été épinglé pour le coût de sa construction. Le prix a été quasiment multiplié par quatre en France. La facture a aussi été alourdia dans d’autres pays : en Angleterre, en Finlande ou encore en Chine et “ces surcoûts pèsent sur la rentabilité”, selon la Cour des comptes. 

Si on regarde plutôt la filière nucléaire dans son ensemble, la même Cour des comptes avait estimé dans un rapport en 2013 que le coût moyen de l’électricité produite dans les centrales françaises était aux alentours de 60 euros le mégawatt, soit un prix assez proche des énergies renouvelables actuellement.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page