Politiques

suivez le premier débat entre les cinq candidats à la primaire écologiste

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #PRIMAIRE_ECOLOGISTE

12h55 : Le débat porte désormais sur le port du voile. La loi sur laïcité est un “joyau de la République”, estime Yannick Jadot. “Personne ne peut vous forcer à vous habiller contre votre volonté et c’est ça que nous devons respecter”, ajoute-t-il.

12h51 : Eric Piolle prend à son tour la parole et s’exprime sur le thème de la laïcité, il critique la récente campagne du ministère de l’Education accusée par les syndicats et les politiques de dévoyer le principe de laïcité.

12h52 : “Le droit au blasphème ne se discute pas”, selon Sandrine Rousseau. “Il n’y a même pas débat. On a le droit de se moquer de toutes les religions”, poursuit-elle.

12h43 : De son côté, Yannick Jadot dit “défendre” le droit au blasphème.

12h43 : Jean-Marc Governatori répond à une question sur le droit au blasphème. “La laïcité est une grande valeur de la France. Je suis d’accord sur la liberté d’expression”, mais le candidat est plus réservé quant au droit au blasphème.

12h56 : Les candidats vont désormais être interrogés sur leurs propositions sociétales et le modèle républicain.

12h39 : “Il va falloir sortir l’IGPN [Inspection générale de la police] de la police pour qu’elle soit indépendante des forces de l’ordre.”

12h38 : Sandrine Rousseau est interrogée sur le thème de l’insécurité et notamment sur les forces de l’ordre. “La police doit être sous le contrôle démocratique”, déclare-t-elle. Dans les quartiers, elle défend une “police de proximité”.

12h35 : Eric Piolle est interrogé sur sa proposition de taxe carbone des entreprises, qui remplacerait une partie des taxes sur la production. Pour rappel, la taxe carbone était l’une des raisons de la colère des “gilets jaunes”. “Elle pèse sur les ménages”, estime le maire de Grenoble.

12h31 : Si Jean-Marc Governatori ne plaide pas pour la décroissance, il estime qu’il est incontestable que nous avons un devoir de revoir notre mode de vie”.

12h29 : Au tour de Delphine Batho de dérouler ses propositions. Elle revient sur son idée phare en matière d’économie : la décroissance. Elle appelle à en finir avec l’“obsession” pour la croissance économique et le PIB. La candidate estime qu’il faudrait baser notre société sur d’autres indicateurs comme lapleine santé”, la réduction des gaz à effet de serre, ou la régénération de la biodiversité.

12h28 : Sur le plan social, “nous devons aider ceux qui sont les plus démunis”, estime Yannick Jadot. L’eurodéputé défend notamment l’idée d’un revenu citoyen dès 18 ans.

12h24 : “La radicalité de l’écologie, c’est de gagner l’élection présidentielle.”

Yannick Jadot déroule son programme : “sortie des pesticides” , “interdiction de l’élevage industriel”

12h22 : Jean-Marc Governatori soutiendra-t-il le candidat désigné à l’issue de cette primaire? Le coprésident du parti Cap Ecologie a posé ses conditions.

12h23 : Face au changement climatique, “nous sommes dans une situation d’urgence dont il faut tirer les conséquences”, déclare Delphine Batho. Elle en profite pour défendre le concept de décroissance, “une nouvelle conception du bien-être”, selon elle.

12h19 : “On est tous concernés par la situation écologique”, lance à son tour Yannick Jadot. “J’appelle les Français à s’emparer de cette primaire, à s’emparer de l’écologie”, poursuit l’eurodéputé. “C’est le seul logiciel qui nous permet” de faire face au futur, ajoute-t-il.

12h43 : Au tour d’Eric Piolle de s’exprimer. Le maire de Grenoble se réjouit que “pour la première fois, la question d’une présidence écologiste se pose en France”.

12h30 : Sandrine Rousseau prend à son tour la parole. “Si je me présente à cette primaire c’est pour une raison assez simple : c’est que mon humiliation a des limites”, explique-t-elle. “Cette humiliation c’est quand Emmanuel Macron a balayé d’un revers de main les femmes qui dénonçaient les violences faites aux femmes” en nommant Gérald Darmanin au ministère de l’Intérieur, avance la candidate.

12h09 : En vertu du tirage au sort, c’est Jean-Marc Governatori qui prend la parole en premier. Le coprésident du parti Cap Ecologie se définit comme un écologiste centriste”.

12h08 : Rappelons que le vote pour le premier tour des primaires écologistes aura lieu du 16 au 19 septembre. Le second tour se tiendra du 25 au 28 septembre.

12h07 : C’est parti pour le débat des cinq candidats à la primaire écologiste, à suivre en direct sur franceinfo et France Inter.

(FRANCEINFO)

12h01 : A la mi-journée, on récapitule les principaux titres de l’actualité :

Les candidats de la primaire écologiste au cœur de l’arène politique. Delphine Batho, Jean-Marc Governatori, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau débattront dans quelques minutes en direct sur franceinfo et France Inter.

La France boucle ses Jeux paralympiques avec 54 médailles, grâce notamment à un titre en badminton pour Lucas Mazur. La cérémonie de clôture sera à suivre à partir de 13 heures sur France 3 et par ici en direct vidéo.

Ce n’est pas l’“esprit” du gouvernement, assure Jean Castex. Hier soir, sur France 2, le Premier ministre a déclaré qu’il n’était pas question de “contrôler” l’utilisation de l’allocation de rentrée scolaire, après les propos du ministre de l’Éducation qui avait suggéré qu’elle était parfois destinée à l’achat d’“écrans plats”.

11h53 : A quelques minutes du débat entre les cinq candidats à la primaire écologiste, je vous invite à lire l’article de mon camarade Clément Parrot qui vous résume leurs programmes.

11h52 : Dans une dizaine de minutes, Yannick Jadot, Eric Piolle, Delphine Batho, Sandrine Rousseau et Jean-Marc Governatori débattront pour la première fois afin d’obtenir l’investiture du pôle écologiste en vue de l’élection présidentielle de 2022. Ce sera à suivre en direct sur France Inter et la chaîne franceinfo dans l’émission “Questions politiques”.

Montage de Jean-Marc Governatori, Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle et Sandrine Rousseau (de gauche à droite), lors des journées d'été des écologistes, le 20 et le 21 août 2021, à Poitiers (Vienne). (MAXPPP)

(MAXPPP)

10h51 : Si Yannick Jadot est en tête du sondage, cela n’annonce pas nécessairement une victoire à la primaire. “Rappelons-nous qu’en 2016, Cécile Duflot était favorite, elle n’a même pas réussi à se qualifier au second tour, et à la primaire précédente, le grand favori était Nicolas Hulot et finalement il avait été battu par Eva Joly”, souligne Jean-François Doridot. Il peut donc “y avoir des surprises dans une primaire écologiste”, conclut le directeur général d’Ipsos Public Affairs.

10h49 : Le sondage Ipsos-Sopra Steria pour franceinfo sur les candidats à la primaire EELV “mesure pour l’instant un écart de notoriété qui est abyssal entre Yannick Jadot et les quatre autres prétendants à la primaire”, analyse Jean-François Doridot, directeur général d’Ipsos Public Affairs.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page