People

Delphine Jubillar infidèle : “Mon mari a vu que je n’étais plus à la maison”


Qu’est-il arrivé à Delphine Jubillar ? L’infirmière de 33 ans est portée disparue depuis le 16 décembre 2020. Son corps, car les espoirs de la retrouver vivante sont minces, n’a toujours pas été retrouvé. Depuis bientôt neuf mois, tous les regards sont tournés vers son mari Cédric, suspecté par les enquêteurs d’être responsable de la disparition. Pourtant, le peintre-plaquiste de 34 ans clame son innocence. Et ses trois avocats se chargent depuis le début de l’année de mettre à mal les différents points de l’accusation.

Dans une interview accordée à Femme Actuelle, Me Jean-Baptiste Alary est par exemple revenu sur la liaison extra conjugale qu’entretenait l’infirmière avec l’homme avec qui elle comptait refaire sa vie. Il expose au passage les mensonges de Delphine à son mari. “Il a confirmé qu’elle avait déjà quitté le domicile conjugal au mois d’août 2020 pour aller voir les étoiles. Lorsque Cédric Jubillar a tenté de la contacter ce soir-là, elle dit à son amant : “Mince, mon mari a vu que je n’étais plus à la maison”. Elle répondra à son mari qu’elle s’était endormie dans un champ pour regarder les étoiles. En réalité, elle était au téléphone avec son amant”, raconte l’avocat.

Pourtant, Cédric devait se douter de la nouvelle vie sentimentale de son épouse, puisqu’ils avaient prévu de se séparer après les fêtes de Noël, et il était lui-même inscrit sur des sites de rencontre. D’ailleurs, depuis la disparition de sa femme, l’artisan a refait sa vie avec une certaine Séverine, qui a défendu son compagnon à plusieurs reprises.

Pour les enquêteurs, Cédric est le coupable idéal, même si Me Jean-Baptiste Alary le répète, le dossier ne comporte “aucune preuve” sérieuse contre son client. Mais la justice ne semble pour l’instant pas du même avis, puisque jeudi 2 septembre 2021, elle a rejeté pour la deuxième fois une demande de remise en liberté du mari de Delphine Jubillar. Suite à cette décision, la défense garde tout de même espoir, puisque l’AFP précise qu’une nouvelle audience devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel devrait avoir lieu d’ici une quinzaine de jours.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Retrouvez l’interview de Me Jean-Baptiste Alary en intégralité sur le site de Femme Actuelle.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page