Sports

Retour réussi pour le BO !

Biarritz a disputé samedi après-midi en ouverture de la saison de Top 14 son premier match depuis sept ans. Nettement dominateur et survolté pendant plus d’une heure, le BO a signé un retour éclatant en s’imposant nettement (27-15) face à Bordeaux-Bègles, qui a réagi trop tardivement.

Aguilera en rêvait, le BO l’a fait ! Pour le grand retour du Biarritz Olympique en Top 14, sept ans après la relégation du club biarrot en Pro D2, les Basques ont obtenu une victoire éclatante (27-15) devant leur public face à Bordeaux-Bègles, dernier adversaire affronté par le BO en 2014 à l’échelon supérieur avant d’en chuter et d’attendre sept ans pour y revenir. Un come-back rêvé mais surtout une entame de rencontre que même les plus ardents supporters du BO n’avaient pu imaginer dans leurs prières d’avant-match. Déchaînés, comme ils l’avaient déjà été en fin de saison dernière avec pour apothéose ce barrage remporté aux tirs au but face au voisin mais aussi ennemi Bayonne, Steffon Hermitage et ses coéquipiers ont marché d’entrée sur cette équipe de l’UBB qui n’a jamais semblé dans son assiette au grand dam de son emblématique manager Christophe Urios, dépité en bord de touche. Auteur du premier essai de la rencontre (24eme), cinq minutes après avoir ouvert la marque sur sa première pénalité, et quelques secondes avant de transformer son propre essai, l’ouvreur anglais Brett Herron, arrivé des Harlequins à l’intersaison, a lancé les hostilités, imité huit minutes plus tard (32eme) par le talonneur Lucas Peyresblanque, venu lui aussi concrétiser, à la conclusion d’une mêlée ouverte, l’allant phénoménal du BO pour ses retrouvailles avec le Top 14.

Herron déjà adopté

A la mi-temps (17-3), Biarritz tenait déjà pratiquement sa victoire. Elle n’a plus fait l’ombre d’un doute lorsque Romain Lonca, l’un des autres héros biarrots du jour, a profité d’une nouvelle interception (signée cette fois Barnabé Couilloud) pour enfoncer le clou et offrir alors le bonus offensif aux Basques (24-3) après seulement 45 minutes de jeu. Herron, sur un nouveau coup de pied, en a remis une couche un peu plus tard, sous les yeux de Girondins pas uniquement spectateurs sur cette pénalité du Britannique. Et ce n’est pas l’essai transformé de l’ancien Perpignanais Alban Roussel en fin de match (71eme) qui a changé quoi que ce soit au sort de son équipe dans ce premier match de la saison, pas plus que celui de Yoram Moefana, venu faire regretter à trois minutes de la fin à l’UBB (77eme) de ne pas avoir mis le réveil plus tôt. Départ parfait pour Shaun Sowerby et ses hommes, bourreaux samedi de leurs voisins pour le plus grand plaisir d’un stade Aguilera, qui en redemande déjà et n’a pas cessé de chanter son plaisir. Il n’osait pas pour autant espérer pareille démonstration pour le premier match du BO en Top 14 depuis sept ans.

Top 14 TOP 14 / 1ERE JOURNEE
Samedi 4 septembre 2021
Biarritz – Bègles-Bordeaux : 27-15
16h05 : Brive – Perpignan
16h05 : Castres – Pau
18h15 : Stade Français – Racing 92
21h05 : Toulon – Montpellier

Dimanche 5 septembre 2021
17h45 : Lyon – Clermont
21h05 : La Rochelle – Toulouse

 

 

 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page