Sports

Coup dur pour Verstappen ?

Pour une infraction présumée sous drapeau rouge, vendredi lors de la deuxième séance d’essais libres de ce GP des Pays-Bas qui se déroule sur ses terres, Max Verstappen (Red Bull), convoqué samedi matin par les commissaires, pourrait écoper d’une pénalité d’au moins cinq places sur la grille de départ. Du côté de son écurie, l’optimisme est néanmoins de mise.

Max Verstappen pénalisé ? Immense favori du Grand Prix des Pays-Bas qui se déroule ce week-end sur ses terres, où une immense marée orange a enveloppé le circuit de Zandvoort dès vendredi pour supporter le héros local, le jeune pilote néerlandais pourrait voir ses plans contrarier par une sanction. Pour une infraction présumée sous drapeau rouge, vendredi lors de la deuxième séances d’essais libres de cette 13eme manche de la saison, le dauphin de Lewis Hamilton au classement général du Championnat du Monde pourrait en effet écoper d’une pénalité d’au moins cinq places sur la grille de départ. Samedi matin (10h45) à l’aube de la troisième séance d’essais libres, Verstappen a d’ailleurs été convoqué pour les commissaires, qui pourraient très vite confirmer la mauvaise nouvelle pour le chouchou de tous les fans ce week-end et pour Red Bull. « Violation présumée de l’Annexe L Ch IV Art 1, de l’Annexe H 2.5.4.1.b du Code Sportif International de la FIA et de l’Article 50.2 du Règlement Sportif de la Formule 1 de la FIA, dépassement présumé de la voiture 18 alors que les drapeaux rouges étaient montrés à 15:10 entre les virages 10 et 11 », indique le document officiel ayant entraîné la convocation du protégé de Christian Horner, coupable, à en croire le communiqué d’avoir dépassé Lance Stroll (Aston Martin) entre les virages 10 et 11 lors de ces EL2 alors que le drapeau rouge était agité et alors que Verstappen se trouvait sur un tour lancé, tandis que le Canadien roulait, lui, au ralenti.

Horner pas vraiment inquiet

Un scénario qui amène précisément Horner à penser que son chef de file sera blanchi en dépit de cette convocation pour s’expliquer de sa conduite. « Max, dès qu’il y a eu le drapeau rouge, il a fait marche arrière. Je ne peux que penser qu’il était sur un tour lent de toute façon. Je regardais les données et il avait complètement lever le pied dès qu’il a reçu le message concernant le drapeau rouge », analysait, plutôt confiant, samedi matin le directeur de l’écurie autrichienne. Ce qui ne l’empêchait pas de croiser les doigts pour que son poulain ne ressorte pas de sa convocation avec une mauvaise nouvelle en bandoulière.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page