Technologie

Bosch lance son nouveau système d’assistance personnalisable et connecté

À l’occasion de son « Sneak Preview », Bosch a dévoilé l’essentiel des innovations qu’il commercialisera dans les prochains mois. Regroupées sous une dénomination assez générique de nouveau « système intelligent », ces nouveautés concernent aussi bien le moteur, la batterie que l’afficheur ou l’application.
Elles devraient en toute ou partie équiper un bon nombre des vélos électriques haut de gamme de 2022. Bosch ne s’est pas contenté d’améliorations ciblées, mais a fait évoluer l’ensemble de sa gamme. Encore plus que d’habitude cet ensemble constitue un écosystème cohérent, celui d’un système électrique maîtrisé de bout en bout. 

Une application pour tout contrôler 

Le premier élément de cet écosystème est une application. eBike Flow n’est pas la première application de Bosch, mais elle apparaît désormais comme la « connexion centrale » du vélo électrique, l’élément qui permet de relier tous les autres.
Appelée à remplacer la traditionnelle Bosch eBike Connect, la nouvelle application donnera les clés de l’assistance au propriétaire du vélo. Concrètement, il sera possible, en plus des modes présélectionnés, de choisir son mode d’assistance, la vitesse maximale ou encore le couple moteur. 

L’appli sera également ouverte aux différents fabricants de vélos qui pourront lui apposer une interface spécifique ou des modes d’assistance maison.
eBike Flow est amené à faire évoluer les performances du vélo via des mises à jour régulières.
Enfin, l’application permettra également de retrouver des statistiques sur l’utilisation de son vélo selon le mode d’assistance ou encore l’historique des trajets effectués. Ces données pourront être partagées avec des applications tierces, Apple Santé notamment.

Antivol intégré ?

En plus de l’application, Bosch travaille à un « ConnectModule » qui permettra de verrouiller le vélo, ou encore de le localiser. Cette fonctionnalité semblable à ce que proposent déjà les Cowboy et autres VanMoof disposera également d’une alarme sonore censée compliquer les tentatives de vol. 

Pour accompagner l’application ou encore pour piloter le « ConnectModule » sans sortir son smartphone, Bosch disposera d’un « nouvel » afficheur. Il s’agit en réalité d’une version renouvelée de son Kiox, son système le plus évolué à ce jour.
Ce Kiox 300 permet d’avoir un aperçu des principales informations (autonomie restante, vitesse, mode d’assistance) sur le guidon. Il se pilote à l’aide d’un petit contrôleur, le « LedRemote », lui aussi placé près d’une poignée. Comme son prédécesseur, l’afficheur est détachable et tient dans une poche.

Moteur + batterie : des évolutions marginales ?

Principaux éléments d’un système d’assistance électrique, la batterie et le moteur ont aussi connu quelques évolutions. Bosch a d’une part augmenté la capacité maximale de sa PowerTube. Limitée à 625 Wh jusqu’ici, elle passe désormais à 750 Wh.
Si son poids augmente légèrement (4,4 kg), elle permet d’augmenter l’autonomie considérablement. En effet, Bosch communique désormais sur 140 km en mode éco. Concrètement, dans le cadre d’une utilisation mixte, il serait possible d’approcher les 100 km. À noter par ailleurs que ce nouvel accumulateur disposera d’une connectique propre et ne sera pas compatible avec les anciens modèles.

En revanche, les évolutions du côté du moteur sont moins perceptibles. Contrairement à ce qui était espéré de la part de nombreux utilisateurs, et notamment des adeptes du VTT, Bosch n’a pas augmenté le couple de son moteur. Il reste plafonné à 85 Nm.
Mais le nouveau Performance Line CX, la version la plus haut de gamme des motorisations du fabricant, disposerait désormais d’une nouvelle cartographie interne. Bosch ne communique pas davantage sur ce point, il faudra donc passer par la case test pour se rendre compte des éventuels changements. 

Alors que le vélo électrique est en pleine explosion, Bosch, qui est déjà l’un des acteurs principaux du secteur, démontre qu’il n’entend pas se reposer sur ses lauriers. Ses nouveautés, notamment l’application, visent à fournir une « expérience individualisée » du VAE, ce qui semble être la grande tendance du vélo électrique pour l’année à venir.
Les premiers vélos équipés du nouveau « système intelligent » de l’équipementier devraient être commercialisés en fin d’année, mais l’essentiel des nouveautés n’arrivera qu’en 2022.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page