Politiques

les déclarations inattendues de la semaine

Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, la maire de Lille Martine Aubry et le maire de Nice Christian Estrosi.
Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, la maire de Lille Martine Aubry et le maire de Nice Christian Estrosi. (Julien Mattia / Le Pictorium/ Maxppp / Denis Charlet / AFP / PhotoPQR / Nice-Matin /Maxppp)

Dans le lot des déclarations des responsables politiques, on trouve parfois des raisonnements inattendus. Jeudi 2 septembre, Geoffroy Roux de Bézieux a par exemple expliqué au micro de RMC que les Français vont devoir travailler plus longtemps

Il y a une partie qui est inéluctable et démographique, c’est que la population vieillit. La richesse d’un pays, c’est la quantité de travail d’un pays multiplié par le nombre de personnes qui travaillent. Il n’y a pas 36 solutions. Donc, oui, il faudra travailler plus longtemps.

Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef

sur RMC

“La richesse d’un pays, c’est la quantité de travail de ce pays multipliée par le nombre de gens qui travaillent”. Donc, si l’on veut que la France s’enrichisse, il va falloir que les Français travaillent davantage, la démonstration paraît imparable. À ceci près qu’il manque un tout petit terme dans l’équation : la prise en compte de la productivité du pays. Or, selon le rapport 2019 du Conseil National de Productivité, la France est l’un des pays les plus productifs au monde, sa productivité continue d’augmenter et donc la création de richesse aussi.  

Cela ne veut pas forcément dire qu’il serait inutile de réformer les retraites, c’est un débat que nous devons avoir. En revanche, en escamotant une partie de la question, on aboutit certes à une réponse évidente, certes, mais biaisée.

Parmi les autres pépites de la semaine, on retiendra aussi la blague ratée de la maire de Lille Martine Aubry sur franceinfo. Invitée de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia, elle s’est étonnée du protocole sanitaire dans les écoles belges. 

Marc Fauvelle – Le port du masque à la récré mais pas pendant les cours…

Martine Aubry – Oui, ça c’est belge… (Rires)

MF – C’est de l’autre côté de la frontière, vous allez vous fâcher…

MA – Non, pas du tout, j’adore les Belges !”

Si vous êtes obligé de préciser “j’adore les Belges” après une blague sur les Belges, c’est probablement qu’elle était mal dosée, voire qu’elle n’était pas une blague. Il ne s’agit pas de s’ériger en arbitre des élégances, mais juste de rappeler que les paroles résonnent différemment selon les contextes. Plaisanter entre amis à l’apéro, ça nous regarde. Relayer des préjugés dans une grande matinale quand on est une élue de la République, c’est autre chose.

Le maire de Nice Christian Estrosi lui a été interrogé mercredi 1er septembre au micro de Jean-Jacques Bourdin sur RMC. Il en a profité pour fustiger les Français qui manifestent tous les samedis : “Il y avait un rapport d’expert hier qui disait qu’au 20 août, nous aurions eu 47 000 décès de plus en France sans la vaccination. C’est-à-dire que ceux qui manifestent souhaitaient que ces 47 000 citoyens français soient morts au 20 août dernier, c’est ça ?“, s’est-il interrogé

Dans un premier temps, une partie des Français qui battent le pavé ne manifestent pas contre la vaccination, mais uniquement contre le pass sanitaire. Ensuite, concernant celles et ceux qui protestent effectivement contre le vaccin : de leur point de vue, ils le font pour protéger des vies contre un produit qu’ils estiment dangereux. Il me semble que les faits leur donnent tort, et qu’il existe aujourd’hui un faisceau de preuves scientifiques montrant que les bénéfices de la vaccination excèdent largement les risques.  

Mais prétendre, comme le fait Christian Estrosi, que ces manifestants souhaiteraient la mort de 47 000 personnes, c’est un sophisme, un procédé fallacieux. On appelle ça le stratagème de l’homme de paille : on exagère la position de l’adversaire, jusqu’à ce qu’elle devienne odieuse et se réfute d’elle-même. Si l’on désire réellement convaincre ces Françaises et ces Français de se faire vacciner, je ne suis pas sûr que les injurier soit la meilleure des stratégies rhétoriques…  


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page