Sports

Di Maria, l’étonnante révélation sur France-Argentine en 2018

L’élimination de l’Albiceleste face aux Bleus en huitièmes de finale de la Coupe du monde 2018 a laissé beaucoup de regrets au milieu de terrain argentin.

Angel Di Maria a vaincu la malédiction. Marqué au fer rouge par les échecs répétés de l’Argentine à la Coupe du monde ou à la Copa America, avec trois échecs en finale, l’ailier parisien a enfin permis à l’Albiceleste de renouer avec les sommets, inscrivant le but de la victoire face au Brésil en finale de la dernière Copa America (1-0). Insuffisant néanmoins pour effacer l’amertume des désillusions vécues par le passé, notamment en Coupe du monde.

Le natif de Rosario garde ainsi un souvenir pour le moins douloureux du mondial en Russie. La faute notamment au management de Gorge Sampaoli. « Après un seul match il m’a laissé sur le banc pendant la Coupe du monde, sans explications. Le match suivant contre la Croatie, que nous perdions, je ne suis même pas allé m’échauffer. Le troisième match, contre le Nigeria, j’avais rejoué parce qu’il était évident qu’ils allaient mettre les plus grands joueurs, parce qu’il sentait que la catastrophe arrivait », a-t-il confié au cours d’une interview à TycSports, ajoutant:  « Il n’y avait personne pour nous guider de la meilleure façon. C’était dommage parce que c’était la dernière Coupe du monde de Javier Mascherano et ça s’est terminé de la pire des manières.»

Ils étaient vraiment ‘dans la merde’

Passée tout près de l’élimination au premier tour, l’Argentine n’en avait pas moins décrochée sa qualification pour les huitièmes de finale. Opposée à la France, l’Albiceleste avait vu son aventure s’arrêter net. La faute notamment au récital livré par Kylian Mbappé. Rapidement menés au score, les Argentins avaient pourtant réussi à prendre les devants au retour des vestiaires. Et à en croire Angel Di Maria, les hommes de Didier Deschamps étaient alors au bord du gouffre. De l’aveu même de son coéquipier parisien.

« Quand on a affronté la France, Kylian m’a dit plus tard à Paris, qu’ils étaient ‘dans la merde’ quand ils ont joué contre nous. Ça se voit, parce que quand nous menions 2-1, ils étaient vraiment ‘dans la merde’, repliés, a-t-il expliqué. Mais nous n’avons pas eu de chance, ils nous ont sorti de nulle part un but d’un autre monde (Benjamin Pavard, ndlr), et puis avec la vitesse de Kylian, ils nous ont achevés. Nous aurions pu passer.»

Lire aussi : Di Maria balance sur Sampaoli !


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page