Technologie

Shadow, le service français de PC gaming dans le cloud, ouvre de nouveaux accès


Shadow veut repartir sur de nouvelles bases. L’acteur français de PC de eux dans le cloud ouvre 5 000 nouveaux accès dans notre pays qui seront opérationnels dans les 72 heures, soit trois jours ouvrés. Cela n’était pas arrivé depuis 2019.
Cet effort s’inscrit dans le cadre d’un test pilote. Mais, il est important de noter que les configurations ne sont plus les mêmes et que les prix ont augmenté.

Tarifs en hausse et configurations moins poussées

Il ne reste, en effet, qu’une formule d’abonnement à 29,99 euros par mois. Et sa configuration (processeur 4 coeurs/8 threads, carte graphique GTX 1080, stockage de 256 Go) correspond à celle qui était proposée autrefois à 14,99 euros par mois, et n’est clairement pas le meilleur de ce que peut offrir un PC de joueur aujourd’hui.
Les options plus avancées des offres Shadow Boost et Shadow Infinite ont disparu. Faites une croix sur le ray-tracing dans le cloud, même si les utilisateurs qui avaient souscrit les offres les plus performantes avaient rencontré de gros retards de livraison par le passé. Le nouveau patron de Shadow, Eric Sele, déclare dans un communiqué de presse vouloir restaurer la confiance écornée envers l’entreprise.

A découvrir aussi en vidéo :

Désormais, Shadow se fixe pour objectif de « garantir un niveau de qualité élevé, optimiser le processus et réaliser des activités en temps quasi-réel à plus grande échelle », comme on peut le lire dans le communiqué de presse.

En panne de rentabilité et placé en redressement judiciaire, la société Blade qui éditait Shadow a été reprise par le patron d’OVH, Octave Klaba, au printemps dernier. Ce spécialiste du cloud était particulièrement approprié avec sa solide infrastructure pour reprendre l’activité. Il fournit l’hébergement et la structure, Shadow se concentrera désormais sur la partie logicielle.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page