People

Robin Williams “incroyablement irritant” : cet acteur à qui il n’a pas laissé un bon souvenir


Sept ans après le décès de Robin Williams, son ancien partenaire Ethan Hawke fait d’étonnantes confidences sur leur relation. Le 29 août 2021, l’acteur américain de 50 ans était l’invité d’honneur du 55e Karlovy Vary International Film Festival, en République Tchèque, et s’est vu remettre un le prestigieux President’s Award pour l’ensemble de sa carrière. Lors d’une session questions/réponses, Ethan Hawke a confié garder un souvenir mitigé du si populaire Robin Williams.

Les deux acteurs se sont donnés la réplique en 1989, dans le film Le Cercle des poètes disparus. Ethan Hawke était alors un tout jeune comédien de 18 ans, tandis que Robin Williams était déjà une star expérimentée du haut de ses 38 ans. C’est bien simple, pendant le tournage, Ethan Hawke pensait que son célèbre partenaire le détestait. “Il avait l’habitude de faire une tonne de blagues sur le plateau. À 18 ans, j’ai trouvé cela incroyablement irritant. Il ne s’arrêterait pas et je ne riais de rien de ce qu’il faisait“, a-t-il expliqué, comme l’a rapporté le Daily Mail.

L’ex d’Uma Thurman s’est alors souvenu : “Il y avait cette scène dans le film où il me fait spontanément composer un poème devant la classe. Il a fait cette blague à la fin, disant qu’il me trouvait intimidant. Je pensais que c’était une blague.” Avec le recul, Ethan Hawke comprend mieux la position dans laquelle se trouvait Robin Williams : “En vieillissant, je me rends compte qu’il y a quelque chose d’intimidant dans le sérieux des jeunes, leur intensité. C’est intimidant d’être la personne qu’ils pensent que vous êtes. Robin était ça pour moi.”

Robin Williams devait apprécier son jeune camarade de tournage puisqu’il l’a discrètement aidé à signer son premier contrat avec un agent : “”Il a appelé en disant : ‘Robin Williams dit que vous allez très bien vous en sortir’.” Il avait plutôt vu juste sur ce coup.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page