Sports

Lloris balance sur le jeu de son équipe…

Sans prendre de pincettes, Hugo Lloris a livré une analyse intéressante sur la prestation de l’équipe de France, qui a partagé les points avec la Bosnie (2-2), mercredi soir.

L’équipe de France championne du monde 2018 a-t-elle progressé ces dernières années en attaque placée contre des blocs regroupés ? La réponse est catégorique: non. Les Bleus avaient déjà buté sur la Hongrie, le Portugal ou la Suisse à l’Euro, ils ont été beaucoup moins bons collectivement face à la Bosnie, ne prenant qu’un point lors de ce 4e match des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (1-1), mercredi soir à Strasbourg.

Hugo Lloris, une fois n’est pas coutume, a livré une analyse forte intéressante devant la caméra de L’Equipe dans les travées de la Meinau: « Un petit peu de déception parce qu’on voulait ces 3 points, partager un bon moment avec les supporters. Malheureusement, on a dû se contenter de ce résultat, il y a eu des faits de match qui ont fait qu’on n’a pas pu obtenir un meilleur résultat mais, dans l’ensemble, on doit être capable de mieux utiliser le ballon, de se créer plus de chances, même si face à une équipe regroupée, ça reste compliqué ».

« On doit s’améliorer certainement dans le positionnement »

Relancé par le journaliste Bertrand Latour lors de cette interview TV, le gardien et capitaine des Bleus a argumenté: « On doit s’améliorer certainement dans le positionnement, offensivement, c’est à dire sans ballon. C’est à nous de faire circuler le ballon, de trouver les décalages, de trouver les espaces. Après, il faut être réalistes. Quand on concède un but face à une équipe comme ça, ça rend les choses compliquées ».

En effet, la formation de Didier Deschamps a été particulièrement mal organisée face aux Bosniens, la faute aux choix du staff technique. Le 4-3-3 n’a pas permis de trouver des solutions pour créer des occasions de qualité. Kylian Mbappé, sur l’aile gauche, a été bien seul à faire des différences, quand Antoine Griezmann s’est baladé dans l’axe sans jamais créer du danger, isolant Karim Benzema en pointe. Sur l’aile droite, Jules Koundé était bien seul, alors qu’il est défenseur central.

Lire aussi :France-Bosnie, le film du matchLes notes: Griezmann en leader zéro


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page