Femme

20 secondes de cet entraînement suffisent pour augmenter son métabolisme de 43%

Le métabolisme désigne l’ensemble des mécanismes chimiques qui interviennent dans l’organisme lorsqu’on ingère divers aliments. Il se décompose en deux phases : le catabolisme et l’anabolisme. 

La première phase extrait les nutriments desdits aliments, la deuxième transforme ces mêmes nutriments en énergie exploitable par l’organisme.

Une augmentation du métabolisme permet de brûler davantage de calories 

Grosso modo, plus le métabolisme est rapide, plus on élimine de calories. 

Des pratiques simples, déployées au quotidien, peuvent aider à l’accélérer. Elles concernent l’alimentation et également la pratique sportive. Certains types d’activités et d’exercices physiques augmentent fortement le métabolisme : le HIIT, dit “High Intensity Interval Training” (entraînement par intervalles à haute intensité) en fait partie. 

De récentes études scientifiques complètent notre savoir sur la question. Selon les chercheurs, il n’est même pas nécessaire de faire une séance classique de HIIT de 20 minutes pour accélérer son métabolisme… Mais bien une séance de quelques secondes.

“Sport en Snack” : le nouvel entraînement sportif qui permet de perdre 43% de poids en plus

Subtil mélange entre le NEAT et le HIIT, le “sport en snack” permet de brûler un maximum de calories sans pour autant passer des heures à faire du sport. « Il se situe quelque part entre cette marche très courte jusqu’à la fontaine à eau au travail et cet entraînement fractionné à haute intensité », décrit le Docteur Scott Lear. 

L’intérêt est le même que dans le HIIT, à savoir ; fournir un effort physique à intensité maximale. Le fait que l’entraînement soit court permet à chacun de se dépenser au plus fort de son intensité. Et c’est cette très haute intensité qui va permettre à l’organisme de puiser le plus possible dans ses réserves de graisse tout en construisant du muscle (or, comme vous le savez, un bon niveau de masse musculaire permet d’avoir un métabolisme rapide). 

La science corrobore d’ailleurs nos propos : selon une étude publiée dans la revue Medicine & Science in Sports & Exercise, il suffirait de seulement 4 secondes pour brûler intensément les calories…

Une autre étude confirme ce constat. Publiée dans le European Journal of Applied Physiology, ladite étude a demandé à de jeunes adultes inactifs de faire du “sport en snack”, sous forme de sprint de 20 secondes à vélo ; 20 secondes durant lesquelles ils ont pédalé aussi vite qu’ils le pouvaient. 

Les participants ont répété ces mini-entraînements trois fois par jour, chacun des entraînements étant séparé par une à quatre heures de repos. Au bout de six semaines, leur condition cardiorespiratoire et leur métabolisme s’étaient améliorés à hauteur de 9%. Un autre groupe a obtenu à peu près le même résultat mais avec une durée de séance de sport plus longue : l’entraînement à vélo durait 10 minutes et avait abouti à une augmentation de 13% du métabolisme et des conditions respiratoires.

Enfin, d’autres recherches suggèrent que parmi les personnes qui sont assises près de huit heures par jour, celles qui ont effectué cinq sprints à vélo de 4 secondes toutes les heures pendant leur journée de travail (pour un total journalier de 160 secondes d’exercice) avaient des taux de triglycérides 31 % plus bas (molécules qui font partie de la famille des lipides) et un métabolisme brûle-graisse 43% plus élevé et ce, dès le lendemain.

Alors, qu’est-ce qu’on attend pour consommer du sport sous forme de snack ?

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page