Politiques

une ville endettée mais toujours attractive


Publié


Mis à jour

Durée de la vidéo : 1 min.

Marseille : une ville endettée mais toujours attractive
FRANCE 3

Article rédigé par

Emmanuel Macron est attendu mercredi 1er septembre à Marseille. L’Élysée promet un grand plan de modernisation et de rénovation des transports, logements et écoles. 

L’État vole au secours de Marseille (Bouches-du-Rhône), seconde ville de France. “Au fil des années, la ville de Marseille a creusé sa dette, pour atteindre 1,5 milliard d’euros en janvier dernier“, explique le journaliste Julien Chopin, présent sur le plateau du 19/20, mardi 31 août. “Concrètement, ça veut dire qu’en 2019, une fois payé son personnel, ses dépenses, ses créanciers, il ne restait plus que 13 millions pour investir dans ses projets“, soit 15 euros par habitant, une somme “dérisoire“, ajoute le journaliste. 

Marseille connaît également une situation sociale difficile. Le taux de chômage s’élève à près de 17% selon l’INSEE, et plus d’un quart des habitants vit sous le seuil de pauvreté. La ville conserve néanmoins de nombreux atouts. “C’est ce qui fait de Marseille une ville très paradoxale, très inégalitaire, avec des arrondissements où les revenus sont beaucoup plus confortables et des quartiers qui se sont beaucoup développés, avec des projets économiques réussis“, explique Julien Chopin. 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page