Auto-Moto

Les voitures polluent-elles plus à 30 km/h qu’à 50 ?

Selon une étude du CEREMA, les voitures rejetteraient plus de CO2 en roulant à 30 km/h. Découvrez les explications.

Si vous suivez l’actualité, et surtout si vous vivez en région parisienne, vous n’êtes probablement pas sans savoir que la vitesse maximale est abaissée à 30 km/h dans l’intégralité de Paris intra-muros, dès ce lundi. Selon Anne Hidalgo, à l’origine de cette mesure, cette nouvelle limitation devrait permettre de réduire la pollution atmosphérique, ainsi que sonore, alors que les effets d’à-coups liés aux accélérations et décélérations seraient amoindris. Mais cet abaissement s’intègre également dans un projet plus vaste, celui de réduire la place de l’automobile dans la capitale, celle-ci étant jugée trop polluante selon l’édile, ainsi que son adjoint aux transports, David Belliard. L’élu EELV avait en effet affirmé il y a peu que « l’enjeu, c’est de diminuer la place de la voiture, ce qui passe par la baisse de la vitesse ». Cela a donc le mérite d’être on ne peut plus clair. Dès aujourd’hui donc toute la capitale passe à 30 km/h, hormis certains axes tels que les Champs-Elysées, les rues des bois de Boulogne et de Vincennes ainsi que l’avenue Foch, entre autres, qui restent à 50 km/h.

=> Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la limitation à 30 km/h

Mais cet abaissement de la vitesse maximale dans Paris aura t-il un véritable impact sur les émissions polluantes ? Rien n’est moins sûr, et cette mesure pourrait même être contre-productive. Une conclusion pour le moins étonnante, qui émane du très sérieux Cerema, un organisme placé sous la tutelle du ministère de la transition écologique. Celui-ci vient alors de publier les résultats de sa grande enquête au sujet de la limitation à 30 km/h, qui avait fait l’objet d’une consultation citoyenne quelques mois avant sa mise en place ce lundi 30 août. Et la conclusion est sans appel, l’organisme soulignant que « pour les véhicules légers comme pour les poids-lourds, les émissions sont importantes à très faible vitesse (jusqu’à 30 km/h environ), ce qui signifie que les situations de congestion du trafic routier sont très pénalisantes du point de vue de la qualité de l’air ». Une annonce qui devrait donc mettre à mal la théorie défendue par Anne Hidalgo et son équipe…

Quelle vitesse idéale ?

Selon le rapport du Cerma, une voiture circulant à 30 km/h émettrait en moyenne 18,9 % de plus de CO2 qu’en roulant à 50 km/h. Mais c’est en roulant à des vitesses encore plus basses que les véhicules seraient les plus polluants, les voitures particulières rejetant en moyenne 0,65 g de NOx par kilomètre, contre environ 40 grammes à 70 km/h. D’ailleurs, selon le rapport du Cerema, c’est à cette vitesse que les véhicules seraient les plus « propres », puisqu’ils rejetteraient alors moins de particules fines, de dioxyde carbone et d’oxyde d’azote. Cependant, ces résultats restent à nuancer, alors que l’organisme affirmait dans une étude publiée en 2013 que « ces courbes sont inadaptées pour évaluer l’impact des zones 30. En effet, l’installation d’une zone 30 ne présuppose pas que la vitesse moyenne pratiquée avant était de l’ordre de 50 km/h (vitesse de pointe que l’on n’atteint que lorsque l’écoulement du trafic est fluide et qu’il existe une section suffisamment longue, sans virage, sans dispositif ralentisseur et sans carrefour, les intersections étant les éléments qui rythment le parcours des véhicules) ».

Si les élus espèrent que cette mesure permettra de diminuer la place de l’automobile, elle ne devrait dans les faits pas changer grand-chose. En effet, la vitesse moyenne à Paris ne dépasse généralement pas les 15 km/h.

A lire également sur Auto-Moto.com :

30 km/h à Paris : ce qu’il faut savoir

Paris à 30 km/h : où peut-on encore rouler à 50 km/h ? – CARTE OFFICIELLE

Paris : comment fonctionne le nouveau stationnement résident


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page