Politiques

“La gauche est faible parce qu’elle ne pèse que 20% des voix”, estime le candidat du PCF Fabien Roussel


“La gauche est faible parce qu’elle ne pèse que 20% des voix”, a estimé samedi 28 août sur franceinfo le secrétaire national et candidat du Parti communiste français à la présidentielle de 2022, Fabien Roussel. Selon lui, l’enjeu pour le PCF, le PS et la France insoumise n’est pas de se rassembler pour la présidentielle mais de réussir à convaincre chacun de son côté pour que “tout ça, additionné, ça fasse au moins 50%”. “Mon objectif n’est pas d’aller prendre des électeurs à qui que ce soit à gauche, c’est d’aller en chercher des nouveaux.”

franceinfo : En quoi vous démarquez-vous du Parti socialiste et de la France insoumise ?

Fabien Roussel : Pour moi, il y a un gros problème en cette rentrée. C’est la question du pouvoir d’achat et de la vie chère. Je veux pouvoir être demain le président de République qui va mettre en priorité la question du pouvoir d’achat, des salaires et de l’emploi. Ce matin, j’ai été à la rencontre des salariés de Carrefour à Port-de-Bouc. J’ai vu des hôtesses de caisse qui perçoivent un salaire de 1 200 euros net, après 12 à 15 ans d’ancienneté. Ce n’est plus tolérable. Ces hommes et ces femmes sont dans beaucoup de professions exploitées et ne peuvent pas vivre dignement de leur travail. Je veux protéger le travail des Français, protéger leur pouvoir d’achat et faire des propositions dans ce sens.

Pourquoi êtes-vous prêts à vous unir avec la France insoumise ou d’autres partis de gauche à l’Assemblée nationale, mais pas pour la présidentielle ?

Ce sont des élections bien différentes. L’enjeu pour les différents candidats de gauche, c’est d’aller convaincre celles et ceux qui aujourd’hui boudent les urnes. À gauche comme à droite, il y aura plusieurs candidatures, car il y a des propositions différentes, des projets de société différents. Aujourd’hui, la gauche est faible parce qu’elle ne pèse au total que 20% des voix. Ça ne fait pas une majorité pour diriger le pays ! L’enjeu, c’est que chacun d’entre nous allions convaincre de nombreux électeurs et que tout ça, additionné, ça fasse au moins 50%. Nous, communistes, nous contestons ce système capitaliste qui exploite les hommes et la planète. Si on veut répondre à l’urgence climatique, il faut sortir de ce système.

“Mon projet, c’est de contester ce modèle libéral et de mettre en place un modèle économique, social, écologique qui réponde aux besoins humains. C’est ma différence avec les autres forces de gauche et les autres candidats à gauche.”

Fabien Roussel, candidat du PCF à l’élection présidentielle

à franceinfo

Y a-t-il tout de même des discussions entre vous, la France insoumise et le Parti socialiste ?

Nous discutons régulièrement, constamment, de nos projets, de nos différences, de ce qui nous rassemble et des sujets sur lesquels nous ne sommes pas d’accord. Mais mon objectif n’est pas d’aller prendre des électeurs à qui que ce soit à gauche. C’est d’aller en chercher des nouveaux. C’est ce que nous devons faire à gauche pour nous renforcer collectivement. L’objectif, c’est que l’un d’entre nous arrive au second tour et que nous nous rassemblions ensuite. L’objectif aussi, c’est de réussir à se mettre d’accord sur un pacte d’engagement commun aux élections législatives. Pour, là aussi, dans les 577 circonscriptions, faire élire le plus de députés de gauche à l’Assemblée nationale. Vous voyez, je suis dans un esprit de rassemblement, d’ouverture.

“L’urgence c’est d’abord d’aller convaincre tous les indécis qu’il y a à gauche.”

Fabien Roussel, candidat du PCF à l’élection présidentielle

à franceinfo

Je souhaite être bienveillant dans cette campagne et surtout parler de notre projet pour la France.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page