People

Delphine Jubillar : On sait enfin ce que son fils a entendu le soir de sa disparition


La déposition du fils de 6 ans de Delphine Jubillar semble être au coeur du dossier de l’accusation. Juste après la disparition de sa mère, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, le garçon avait été interrogé par les gendarmes présents. Il aurait à l’époque expliqué n’avoir rien entendu de particulier entre ses parents. Mais le 18 juin dernier, lors d’une conférence de presse, Dominique Alzeari, le procureur de la République de Toulouse, dévoilait des faits différents. Il parlait même d’une dispute violente relatée par l’enfant : “Vers 23 heures, lorsqu’il va se coucher après avoir fait un câlin à sa mère, il entend une violente dispute entre les parents.”

Une version qui semblait finalement avoir évolué. En juin, Jean-Baptiste Alary, l’avocat de Cédric Jubilla, avait partagé à Femme Actuelle un passage de la retranscription du garçon : “Ils ne se sont pas disputés, ils parlaient bien, on a mangé, on a regardé la finale de La France a un incroyable talent et ils ont choisi le vainqueur, mais je ne l’ai pas entendu. Et après je suis allé au lit, et ils n’ont pas crié”.

Et lors d’une interview accordée également à Femme Actuelle début août, Séverine, la nouvelle compagne de Cédric, faisait elle aussi révélations : “Oui, j’ai posé la question moi-même à son fils et il ne m’a pas donné cette version. Il m’a dit qu’il est allé au lit, que son papa dormait et qu’il n’y avait eu aucune dispute ce soir-là. Il a aussi entendu sa mère sortir de la maison. Car dans la maison de Cédric, il faut claquer fort la porte pour la fermer, et le petit m’a dit : “J’ai entendu maman mettre ses chaussures et elle est sortie”.

Dans une nouvelle enquête menée par Ronan Folgoas et Jérémie Pham-Lê pour le Parisien, on apprend finalement le fin mot de cette histoire. Le jeune garçon aurait en réalité entendu son père dire “alors puisqu’on se dispute, on va se séparer”, à Delphine. Mais toujours d’après nos confrères, il n’y aurait eu “ni bruits de bagarre ni cris stridents”.

Cédric Jubillar a été mis en examen pour meurtre et écroué le 18 juin. Il a depuis fait plusieurs demandes de remise en liberté, toutes rejetées. Il attend actuellement une réponse des juges d’instruction en ce qui concerne sa dernière demande.

L’AFP rappelait de son côté que cette affaire a connu un fort retentissement médiatique. Lors de la conférence de presse annonçant la mise en examen de M. Jubillar, le procureur de Toulouse Dominique Alzeari avait insisté sur un “contexte de séparation très conflictuel. Il avait décrit Cédric Jubillar comme ayant “de très grandes difficultés, affectives et matérielles, à accepter cette séparation“, précisant qu’il la surveillait (aidé par sa mère Nadine), se montrait “intrusif“, parfois “brutal et agressif“. Les deux enfants du couple, une fillette de 2 ans et un garçon de 6 ans, ont été placés chez la soeur de Delphine Jubillar.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page