Auto-Moto

la Porsche 964 Turbo de Jenson Button à vendre


S’offrir une Porsche 964 Turbo 3.6, celle du champion du monde de F1 2009 qui plus est, ne serait-ce pas le meilleur moyen d’égayer la rentrée ?

C’est bientôt la fin des vacances estivales et le budget du ménage s’en ressent probablement. Dommage parce qu’il suffirait de presque rien – oh, quelques centaines de milliers d’euros, rien de plus – pour que cette Porsche 964 Turbo intègre votre garage. A ce tarif, non, elle n’est pas neuve. Mais c’est justement ce qui fait toute sa valeur.

Car il s’agit en effet d’une belle occasion ; d’une 911 jusqu’ici possédée par Jenson Button. Oui, nous parlons bien du champion du monde de F1 2009. Et si ça ne vous évoque rien, cette rareté fut achetée neuve (et donc configurée) par le Sultan Brunei, amateur connu et reconnu d’automobiles d’exception, à défaut d’être réputé comme le plus grand démocrate de la planète.

Si décidément ce pedigree vous laisse de marbre, vous serez certainement conquis à l’idée de vous offrir la même voiture que Will Smith dans le cultissime film Bad Boys.

A vendre via la plate-forme d’enchères Collecting Cars, dont l’un des ambassadeurs, Chris Harris, nous en fait ici l’article en video, cet exemplaire arbore une superbe livrée Bleu Horizon métallisé, à peine marquée par de rares éclats selon la description, et un intérieur cuir Bleu Marine. Comme l’indique son année-modèle 1994, ce coupé fait partie des quelques uns (moins de 1 500) dotés du 6-cylindres 3.6 turbo  et non du plus ancien 3.3 que les premiers millésimes héritaient de la 930.

Pour rajouter à son exclusivité, ce youngtimer bientôt trentenaire, qui totalise un peu plus de 19 000 miles seulement (soit 30 000 km environ), est équipé de l’option X88, soit un kit moteur d’origine permettant au bloc refroidi par air de porter sa puissance de 360 à 380 ch, comme sous l’énooorme aileron arrière de l’ultime Turbo S proposée sur cette génération de 911. Une cavalerie qui ne fait que renforcer le charme de cette authentique propulsion à la boîte mécanique à 5 rapports et au différentiel à glissement limité.

Les plus fidèles porschistes auront évidemment repéré, en marge de reconnaissables jantes Speedline démontables de 18”, d’autres suppléments parfois décisifs comme le toit ouvrant, les sièges électriques et l’essuie-glace arrière. A moins que ce soit le volant à droite qui retienne (hélas ?) leur attention. Non, cette 964 Turbo, au carnet d’entretien tamponné, n’est définitivement pas la 911 de Monsieur-presque-tout-le-monde. Alors n’attendez plus ! Fin des enchères le 2 septembre.

D’autres Porsche sur auto-moto.com : 

Porsche Taycan 2022 : un peu plus d’autonomie et de couleur

BMW M2 CS vs Porsche 718 Cayman GT4 : manuelles d’utilisation

Essai Porsche 911 Turbo S 2020 : magma mia !


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page