Technologie

Comment les sorties de films en streaming favorisent le piratage


Jamais le piratage des blockbusters n’aura été aussi rapide et massif, d’après The Wall Street Journal. The Suicide Squad, Godzilla vs. Kong, Jungle Cruise et Black Widow se sont retrouvés quasiment immédiatement au sommet des classements de films les plus téléchargés sur The Pirate Bay ou LimeTorrents. C’est notamment le cas des titres Disney+ et des longs métrages présentés sur HBO Max.

Même si les studios n’ont pas souhaité s’épancher auprès du Wall Street Journal, les professionnels du cinéma s’inquiètent et imputent cette situation au streaming. Le phénomène remonterait aux débuts de la pandémie en 2020. Les majors choisissent de sortir des films simultanément sur les plates-formes de streaming et en salles. Certains sautent même carrément la case cinéma comme Mulan.

Le cas de Black Widow

Black Widow a servi de révélateur aux exploitants. Cette production a été la plus piratée au monde pendant trois semaines consécutives après sa sortie le 9 juillet dernier, d’après TorrentFreak. Le week-end de lancement, les résultats au box-office se sont avérés très en deçà des attentes basées sur l’affluence massive qui avait eu lieu durant les avant-premières. La baisse de fréquentation a été immédiate dès que le long métrage s’est retrouvé abondamment piraté après sa mise à disposition en streaming.

Auparavant, les copies contrefaites de qualité se trouvaient plusieurs mois après la sortie en salles d’un film. Mais avec le streaming, les utilisateurs peuvent télécharger aussitôt des versions de très bonne qualité en utilisant des fichiers torrent et diffuser des copies pirates en ligne. Même les sous-titres pour le public étranger sont plus facilement accessibles depuis que Disney+ ou HBO Max proposent des traductions dans une douzaine de langues.

Pour résumer, les films piratés sont accessibles dans des versions de meilleure qualité et plus rapidement, ce qui incite à les regarder. Il y a eu aussi davantage de gens disposés à y goûter avec les confinements, le télétravail, la fermeture des salles et des écoles.

A découvrir aussi en vidéo :

Des exclusivités à nouveau pour les salles ?

Certes, le chiffre d’affaires de la VoD ou de la SvoD est en augmentation. Mais ce trafic réduit les recettes du box-office et a aussi un impact sur le nombre d’abonnements de services de streaming et les ventes en ligne. D’après l’Alliance for Creativity and Entertainment, un groupe de défense des ayants droit représentant notamment les studios, les sites qui hébergeaient des films et des émissions de télévision illégaux ont attiré plus de 137 milliards de visites en 2020.

Inquiets pour leur avenir, les studios sont en train de changer de fusil d’épaule. L’exploitant AMC Entertainment Holdings a conclu un accord avec Warner Bros. pour l’année prochaine lui garantissant 45 jours d’exclusivité cinématographique. Même Disney a précisé que la mise à disposition en streaming se ferait au cas par cas. Son prochain Marvel, Shang-Chi et la légende des dix anneaux ne sera en tout cas visible qu’en salles dans les premiers temps.

Source : The Wall Street Journal


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page