Technologie

quoi neuf dans les Widgets ?

Microsoft veut absolument vous faire utiliser des Widgets dans Windows. Pour preuve, la firme de Redmond a commencé il y a quelques mois, à tendre la perche aux utilisateurs sous Windows 10 en déployant mise à jour inaugurant un Widget Actualités dans la barre des tâches de son système d’exploitation.

Dans cette première version, le Widget proposé sous Windows 10 permet en un coup d’œil de consulter la météo depuis le bureau Windows, plutôt qu’en ouvrant la fenêtre de son domicile. Ce module, qui fleure bon les années 2000 n’a, soyons honnête, pas grand intérêt pour les utilisateurs. D’abord parce qu’ils ont généralement plus l’habitude de manipuler ces petites applications sur l’écran tactile de leur smartphone, plus pratique, mais aussi parce que le contenu qui y est proposé, vu et revu, est déjà consommé par l’intermédiaire d’autres canaux.

De la météo à l’info trafic, en passant par les derniers résultats sportifs, toutes ces informations « instantanées » sont généralement consommées sur le pouce, depuis l’écran d’un smartphone, plutôt que depuis un PC.

À découvrir aussi en vidéo :

Des Widgets à tout prix

Pourtant, Microsoft persiste et signe. Windows 11 embarquera une nouvelle version de ces fameux Widgets lancés sous Windows 10. Bénéficiant d’une présentation plus moderne – ouf – le nouveau Widget de Windows 11 s’active en cliquant sur le bouton dédié, épinglé à la barre des tâches. Il s’ouvre au sein d’une fenêtre toute en transparence qui se déploie sur la moitié gauche de l’écran.

On y trouve une barre de recherche, des mini applications (météo, album photos OneDrive, Bourse ou encore Info trafic), des tuiles mettant en avant des actualités à la Une ainsi que des articles de presse en ligne sélectionnés automatiquement par le système.

Il est heureusement possible de personnaliser en fonction de vos centres d’intérêt.

Et c’est à peu près tout ce que cela permet. On ne sait pas encore pour l’instant si Microsoft autorisera l’installation de Widgets tiers, mais si tel est le cas, il est fort souhaitable que la firme américaine garde un œil sur ceux qui auront le droit d’y figurer en mettant en place un processus de validation strict et en interdisant les applications tierces d’y installer de force leur Widget.

Car ce volet, que de nombreux utilisateurs n’ouvriront peut-être jamais, pourrait très rapidement se transformer en un réceptacle à « pourriciels » qui risquent de venir très rapidement cannibaliser les ressources de la machine.

Un outil de promotion pour les outils Microsoft

S’il est tout à fait possible de personnaliser les éléments qui figurent dans le volet des Widgets, qu’il s’agisse des Widgets eux-mêmes ou des sujets d’actualité qui vous intéressent, vous ne pourrez pas en revanche modifier le comportement de la fonction. Toutes les interactions que vous pouvez avoir dans le panneau des Widgets, qu’il s’agisse d’ouvrir le bulletin météo ou d’accéder à la dernière actualité qui fait le buzz sur la Toile, finissent par ouvrir une page MSN, le portail Web de Microsoft (welcome back en 2003), dans Microsoft Edge, le navigateur Web maison, et cela même si celui-ci n’est pas configuré en tant que navigateur par défaut.

Si vous pensiez tomber sur le site à l’origine d’une actualité en cliquant dessus depuis le Widget de Windows 11, vous vous trompiez. À la place, l’article s’ouvrira dans une page MSN reprenant en totalité le contenu, formaté différemment.

Finalement, cela n’a rien de très surprenant. Comme à son habitude, Microsoft exploite au maximum les ressources dont il dispose pour tenter de les imposer au plus grand nombre. La firme de Redmond s’est déjà fait épingler à plusieurs reprises pour tenter de forcer la main aux utilisateurs pour qu’ils utilisent les outils de la maison. Dernier exemple en date dans Windows 11, avec la complexification des paramètres permettant de sélectionner un navigateur Web par défaut.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page