Auto-Moto

le choc des SUV coupé


Le Renault Arkana ne sera pas resté bien longtemps seul sur son créneau de SUV coupé généraliste. Il sera bientôt rejoint par un certain Peugeot 4008.

Futur Peugeot 4008 vs Renault Arkana – Alors que les constructeurs premium d’outre-Rhin se sont, depuis longtemps, élevés au rang de spécialistes du SUV coupé (Audi Q5 Sportback, BMW X4 et Mercedes GLC Coupé), les généralistes sont encore frileux à investir cette niche de marché. Dans la catégorie des crossovers compacts, inférieurs à 4,60 m de long, Renault est l’un des seuls à s’y essayer, depuis quelques mois, avec l’Arkana. Mais il sera rejoint dès l’an prochain par un concurrent badgé Peugeot, susceptible de reprendre l’appellation 4008. Quels seront leurs atouts respectifs pour décrocher la timbale sur un segment toujours avide d’expansion ?

Un Arkana à l’économie

Il cache bien son jeu le Renault Arkana. Malgré son gabarit strictement similaire à celui du DS7 Crossback (4,57 m de long), le nouveau poulain de l’ex-Régie s’en remet à une plate-forme plutôt typée urbaine de Renault Clio/Captur allongée au maximum de ses possibilités. Un choix économique qui pourrait lui causer des torts en termes d’agrément de conduite face à un futur Peugeot 4008 qui s’offrira les services du soubassement EMP2 V3  de la récente 308, en configuration break. S’agissant du touché de route, l’inédit crossover coupé du Lion devrait facilement prendre l’avantage sur son rival du Losange, et se révéler plus dynamique au chapitre du comportement.

Un 4008 résolument sportif ?

Chez Peugeot, il se murmure que la futur 4008 ne recourrait qu’à des blocs hybrides rechargeables pour se mouvoir. Rien de plus facile, dans la mesure où 4 niveaux de puissance s’avéreront compatibles avec sa base technique. Dans un premier temps, le nouveau venu devrait se contenter des moteurs PHEV hérités de la gamme 308 et cumulant 180 et 225 ch. Puis, par la suite, il lui sera possible d’hausser le ton, pour affirmer son caractère sportif, en s’appuyer sur la chaîne de traction de 300 ch à transmission intégrale qui fait le bonheur du 3008 Hybrid4. A moins que la firme franc-comtoise ne décide de confier son joujou au département Peugeot Sport pour lui faire profiter du sort jeté à la 508 PSE, forte de 360 ch.

Potentiel mal exploité par l’Arkana

De son côté, l’Arkana ne devrait pas faire preuve d’autant d’ambition, sur le plan des motorisations. Lui qui se refuse étonnement à adopter le bloc hybride rechargeable de 160 ch qui fait des merveilles à bord du Captur E-Tech Plug-In. Pour l’heure, il se contente au mieux d’une hybridation classique de 145 ch, dans sa variante la plus musclée. C’est bien dommage, au vu de son potentiel commercial. Mais Renault souhaite peut-être limiter les frais de développement sur ce modèle, dans la mesure où un coupé Kadjar est pressenti pour animer la gamme de la prochaine génération, attendue en 2022.

4008 plus cossu

A bord, le futur Peugeot 4008 fera probablement valoir un cockpit proche de celui de la récente 308. Ultra connecté et soucieux de la qualité de finition, il n’aura aucun mal à prendre l’ascendant sur la planche de bord de l’Arkana tout simplement reprise au Captur, malgré les progrès réalisés par Renault pour soigner les habitacles de ses récentes réalisations.

Prix Peugeot 4008 et Renault Arkana

Commercialisé courant 2022, soit un an après l’Arkana, le Peugeot 4008 peinera probablement à aligner ses tarifs sur ceux, très concurrentiels, de l’Arkana. Quand ce dernier se rend disponible sous la barre des 30 000 €, en entrée de gamme, le Lionceau pourrait réclamer au minimum 40 000 € s’il venait, comme le veut la rumeur, à s’appuyer exclusivement sur des motorisations hybrides rechargeables.

L’actualité des SUV tricolores :

Essais Renault Arkana et Megane E-Tech : losanges vertueux

Peugeot 3008, 5008 et DS 7 Crossback : attention aux vols !

Nouveau Citroën C5 Aircross 2022 : que nous réserve son restylage ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page