Sports

Avec trois joueurs blessés, l’OM refuse de reprendre le jeu à Nice

Déplorant trois joueurs blessés dans ses rangs après l’envahissement du terrain par des supporters niçois, l’OM a refusé de reprendre son match de championnat à l’Allianz-Riviera ce dimanche.

Interrompu depuis la 75e minute et l’envahissement de terrain par des supporters niçois voulant en découdre avec les joueurs marseillais après la réaction épidermique d’un Payet victime d’un jet de bouteille, le match de la 3e journée de L1 entre le Gym et l’OM est suspendu depuis lors. Et ne reprendra pas ce dimanche soir.

Après une heure d’arrêt, les délégués de la Ligue de football professionnel ont jugé que la partie pouvait reprendre son cours – une volonté partagée par les Aiglons et le président Rivère, qui sur l’antenne d’Amazon Prime en a fait une question d’ordre public. « Il s’est passé beaucoup de choses, dixit le patron azuréen. J’ai dit à l’OM que ce n’était pas un problème de football mais d’ordre public et de responsabilités. Il y a le sport, l’ordre public, et il faut reprendre le jeu. Vous reprenez, la tribune ne bougera plus. »

M. Bastien constate l’absence des Marseillais

Les dirigeants phocéens néanmoins ne l’ont pas entendu de cette oreille, et notamment le président Longoria, qui lui a estimé que son équipe n’était pas en sécurité à l’Allianz-Riviera. Pour preuves, les blessures constatées dans les vestiaires suite aux échauffourées: des traces de strangulation pour Luan Peres et Mattéo Guendouzi, un hématome sévère dans le dos pour ce qui est de Dimitri Payet.

« On a décidé de ne pas reprendre le match pour la sécurité de nos joueurs, souffle Pablo Longoria. L’arbitre était d’accord avec nous pour dire que la sécurité des joueurs n’était pas garantie, sa décision était d’arrêter le match. La Ligue a décidé pour une question d’ordre public de faire reprendre le match. Ce n’est pas acceptable pour nous, c’est pour ça qu’on a décidé de ne pas reprendre le match. »

Alors que les Niçois ont repris l’échauffement sur la pelouse, sur injonction de la Ligue, les Marseillais, eux, ont campé sur leurs positions. Après constatation par la LFP de la défection olympienne, le match ainsi a été définitivement interrompu par M. Bastien. Avec tout ce que cela implique de procédures à venir… Et les joueurs de l’OGC Nice d’applaudir leurs supporters dans le rond central. Point final d’une soirée azuréenne consternante.

Lire aussi :La 3e journée de L1Le classement de la L1




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page