Sports

Violences à l’Allianz-Riviera, Nice-OM arrêté

Le match de championnat entre Nice et Marseille a été interrompu à la 75e minute après un envahissement de terrain. Triste spectacle.

Scènes déplorables que celles observées ce dimanche soir à l’Allianz-Riviera, théâtre du match de la 3e journée de Ligue 1 entre l’OGC Nice et l’OM. A la 75e minute, alors que Payet s’apprêtait à tirer un corner, les nombreux jets d’objets essuyés par le joueur phocéen ont incité ce dernier à renvoyer dans le virage niçois la bouteille qui venait de l’atteindre. Un geste répété deux fois qui a mis le feu aux poudres, provoquant un envahissement de terrain.

S’en sont suivies de multiples échauffourées sur la pelouse azuréenne, avec des supporters des Aiglons tentant de s’en prendre directement aux joueurs marseillais, et une sécurité totalement dépassée. Les esprits se sont échauffés jusqu’au chemin des vestiaires, entre dirigeants et staffs niçois et phocéens. Le président Pablo Longoria criant au scandale quand son homologue Jean-Pierre Rivère s’est essayé à un travail de conciliation auprès des ultras de son club, au bas de la tribune incriminée.

M. Bastien, l’arbitre de la rencontre, a logiquement interrompu les débats et invité les deux équipes à regagner leurs vestiaires respectifs. Un supporter niçois, a priori victime d’un mouvement de foule, a lui été évacué sur civière. Il y a deux semaines, le match Montpellier-OM à la Mosson avait déjà donné lieu à une interruption après des débordements de supporters héraultais.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page