Politiques

Samuel Goujon, fondateur du site “Ils sont partout”, mis en examen et placé sous contrôle judiciaire

Le site internet mis en ligne par l’homme de 36 ans répertoriait une liste de personnalités politiques médiatiques ou culturelles prétendument juives. Une enquête avait été ouverte le 10 août.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Le fondateur du site “Ils sont partout” Samuel Goujon a été mis en examen samedi 21 août et placé sous contrôle judiciaire à l’issue d’une garde à vue, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris dimanche 22 août, confirmant une information du journal Le Parisien.

Samuel Goujon, 36 ans, répertoriait sur son site internet, sous couvert d’anonymat, des personnalités prétendument juives du monde politique, médiatique et culturel.

Il a été mis en examen pour “injure publique à raison de l’origine, de l’appartenance à une ethnie, une race ou une religion”, pour “provocation publique à la discrimination, à la haine, à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine, de leur appartenance à une ethnie, une race ou une religion”, pour “provocation publique à commettre des atteintes volontaires à la vie” et pour “non mise à disposition du public d’information identifiant l’éditeur d’un service de communication public en ligne.”

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête le 10 août, après un signalement à la justice du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, qui avait appelé à “fermer rapidement” ce site internet. “Ce site antisémite est profondément scandaleux et nauséabond. Je signale ces faits, susceptibles de recevoir une qualification pénale, au procureur pour que des poursuites soient engagées contre ses auteurs et le faire fermer au plus vite”, avait tweeté le ministre le mardi 10 août.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page