People

Bruno (12 coups de Midi), célibataire ? “S’il y a un feeling avec quelqu’un…”


Présent sur nos écrans depuis le 21 janvier 2021 sur TF1, le grand Maître de Midi, Bruno, demeure une personnalité sur laquelle le public sait très peu de choses. Dans une interview accordée à nos confrères de Télé Star, samedi 21 août 2021, ce dernier s’est un peu plus confié sur sa vie privée.

Au sujet de son célibat, Bruno a partagé toujours l’être tout en indiquant le fait qu’il serait, dans les faits, susceptible de ne plus l’être. “Cette émission est très chronophage“, a-t-il d’abord avoué avant de poursuivre : “Mais s’il y a un feeling avec quelqu’un sur les réseaux, pourquoi pas se rencontrer en vrai.” Coeur à prendre, celui qui a dépassé le record de Christian Quesada est encore à la recherche d’une personne capable de faire vibrer.

Au Parisien, début août, ce dernier s’était également épanché sur sa vie affective. Après avoir découvert l’émission lors du confinement, le candidat a fini par se prendre au jeu et s’inscrire. “Au début, j’étais un peu observateur. Puis j’ai pris mes repères. Je me suis finalement senti à l’aise et je me suis ouvert“, a-t-il d’abord expliqué au Parisien. Sans oublier de mentionner sa vie privée et son homosexualité. “Les hétérosexuels n’ont pas de souci à parler de leur vie, donc je n’avais pas de raison de ne pas l’évoquer. Après, je suis célibataire donc on n’y revient pas à chaque émission. Et, comme ça, les gens n’ont pas besoin de taper Bruno Les douze coups de midi gay sur Google.

Trouvera-t-il l’amour grâce aux 12 Coups de Midi ? Sait-on jamais. Mais grâce à sa notoriété, le participant a constaté que le nombre de ses abonnés Instagram a vite grimpé suite à sa participation au programme. Régulièrement, Bruno reçoit de nombreux messages de prétendants. “Et de prétendantes !“, s’est-il ensuite amusé. Pourtant, dans la rue, il a néanmoins raconté être beaucoup moins sollicité : “J’habite dans un petit village. En deux jours, tout le monde le savait. Aujourd’hui, je ne suis plus arrêté au supermarché ou dans la rue, à part des petits messages gentils. Tant que ça reste bienveillant, ça me va. Ceux qui ne m’aiment pas ont la décence de ne pas venir me le dire. Comme je refuse d’être sur Twitter, je ne le sais pas.”

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Bruno dans Télé Star, déjà disponible en kiosque.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page