Technologie

Grâce à la puce M1, un simple MacBook Air peut maintenant manipuler des vidéos 8K


Avec sa puce M1, Apple a fait fort. La marque californienne, qui dépendait d’Intel jusque-là, a réussi à convaincre la quasi-totalité des testeurs grâce à des performances extrêmement satisfaisantes, à une émulation presque parfaite des applications x64 et à une autonomie largement supérieure à ce qu’elle proposait auparavant. La puce Apple M1, qui équipe les MacBook Air, MacBook Pro, Mac mini et iMac depuis la fin de l’année dernière, est un véritable carton. Preuve s’il en fallait une, les ventes de Mac n’ont jamais été aussi fortes.

En attendant l’arrivée de déclinaisons plus professionnelles des puces Apple Silicon (on parle d’une puce M1X dédiée aux MacBook Pro dès la fin d’année), les logiciels dédiés aux professionnels s’adaptent progressivement à l’architecture ARM poussée par Apple. Après Adobe avec sa suite Creative Cloud, au tour de Blackmagic Design de communiquer sur les impressionnantes performances des Mac équipés d’une puce Apple Silicon. 

Un MacBook Air au niveau d’une machine pro ? 

Le développeur de DaVinci Resolve, un logiciel d’étalonnage et de montage particulièrement apprécié par les professionnels, annonce une mise à jour de son application spécifiquement dédiée aux puces Apple Silicon. Il ne s’agit pas d’un passage de l’émulation à un fonctionnement natif (DaVinci Resolve était déjà compatible depuis plusieurs versions) mais d’un changement de moteur de traitement. Les Mac M1 seraient capables de créer le rendu d’une vidéo 65% plus rapidement… tout en consommant 30% d’énergie en moins (on parle même d’une vitesse de traitement divisée par trois sur les flux 4K et 8K). Blackmagic Design explique utiliser des moteurs directement intégrés à la puce M1 pour rendre le traitement moins lourd. Selon lui, un MacBook Air pourrait maintenant gérer plusieurs flux 4K simultanément et supporterait même la 8K. Une tâche que seuls les Mac les plus chers pouvaient réaliser auparavant. 

Ce n’est pas la première fois qu’un développeur utilise la puce M1 pour vanter les performances de ses applications. Adobe, très heureux des performances de la puce d’Apple, a lui aussi souvent mis en avant les gains de performance permis par la première puce Apple Silicon dédiée aux Mac. Cela ne plaît d’ailleurs pas à Intel qui, ces derniers mois, s’est souvent illustré par ses critiques de l’architecture d’Apple

A découvrir aussi en vidéo :

Avec sa mise à jour 17.3, DaVinci Resolve prépare sans doute le terrain pour les futurs Mac Apple Silicon plus puissants. Si un Mac M1 est aujourd’hui capable d’utiliser le logiciel de montage dans de bien meilleures conditions qu’auparavant, il est peu probable qu’un vrai professionnel utilise cette machine au quotidien. En revanche, dans les prochains mois, Blackmagic Design n’aura quasiment rien à faire pour adapter son logiciel aux futures puces d’Apple. L’avenir des Mac n’a jamais été aussi excitant ! 

Lien : Blackmagic Design


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page