Politiques

C’est mon aventure. Avec Victor Lavolé, co-fondateur de l’Association des jeunes élus de France

Depuis mars 2020, Victor Lavolé est conseiller municipal dans la petite commune de Saint-Coulomb, en Ille-et-Vilaine.
Depuis mars 2020, Victor Lavolé est conseiller municipal dans la petite commune de Saint-Coulomb, en Ille-et-Vilaine. (INGRID POHU / RADIO FRANCE)

“Pour moi l’aventure, c’est s’engager à 200%. Et c’est s’engager surtout pour les autres, c’est le sens de la politique”. À 19 ans, Victor Lavolé fait partie des 22 000 élus, qui ont moins de 30 ans en France. Depuis un an, il est conseiller municipal dans la petite commune de Saint-Coulomb, en Ille-et-Vilaine. Parallèlement à son rôle d’élu, cet étudiant poursuit une prépa Lettres et Sciences sociales, au lycée Henri IV à Paris. “Moi j’adore entrer en contact avec les gens, échanger avec eux, discuter des problématiques, c’est très enrichissant”, confie-t-il. 

Avec Antonin Mahé, 19 ans, élu à Paimpol, Victor Lavolé a lancé l’été dernier l’Association des Jeunes Élus de France (AJEF). Il milite pour l’engagement de la jeunesse et la citoyenneté. “L’ambition de notre association, c’est d’abord de donner envie aux jeunes de s’engager.”

Antonin Mahé, 19 ans élu municipal à Paimpol et Victor Lavolé, 19 ans élu à Saint-Coulomb ont fondé l'Association des Jeunes Elus de France (AJEF).
Antonin Mahé, 19 ans élu municipal à Paimpol et Victor Lavolé, 19 ans élu à Saint-Coulomb ont fondé l’Association des Jeunes Elus de France (AJEF). (AJEF)

Victor Lavolé a commencé à s’intéresser à la politique très tôt. “D’abord par le biais de l’Histoire, je me suis intéressé à la Ve République et au général de Gaulle. Ensuite, j’ai eu la chance de faire un stage au Ministère de l’Économie et des Finances en envoyant une lettre spontanée à Emmanuel Macron. J’ai été pris alors que je ne connaissais personne, j’avais alors 15 ans. Finalement, c’est avec Michel Sapin que j’ai réalisé ce stage. C’est comme ça que j’ai pris goût à la politique pour commencer”.

Victor Lavolé a grandi à Lagny-sur-Marne, en région parisienne jusqu’à ses cinq ans. Puis, sa famille s’est installée à Saint-Malo et à Saint-Coulomb en Bretagne, où il a vécu pendant plus de dix ans. Depuis mars 2020, il y est conseiller municipal. “C’était nouveau pour moi, j’étais le benjamin, le petit jeune ! J’ai beaucoup appris. Mes parents ne me poussent pas particulièrement, ils travaillent dans le secteur du textile. Pour autant, ils sont fiers de ce que je fais, car ils savent que mon engagement est sincère.”

Victor Lavolé a cofondé le premier Conseil municipal des jeunes (CMJ) de Saint-Coulomb, qui réunit 15 jeunes filles et garçons, de 10 à 18 ans. Ce conseil siège une fois par trimestre pour réfléchir et soumettre des propositions au conseil municipal.

L’exercice de la politique et de son premier mandat est-il conforme à ce qu’il imaginait ? “C’est vrai qu’il y a des problématiques auxquelles on ne s’attend pas, par exemple l’éclairage public. Une fois, on nous a interpellés pour nous demander pourquoi celui-ci se terminait plus tôt, on m’a demandé si ce n’était pas parce que l’une des maisons éclaire suffisamment la rue. Il y a des situations amusantes comme ça. Il y a aussi des dossiers beaucoup plus techniques sur les budgets et les financements. Cela demande un engagement fort !” sourit l’étudiant qui dépense beaucoup de temps et d’énergie pour développer l’Association des jeunes élus de France (AJEF).

L’ambition de l’association, c’est d’abord de donner envie aux jeunes de s’engager parce qu’on a acquis chèrement ces droits-là, donc il ne faut pas les perdre. C’est aussi faire prendre conscience aux jeunes que tant qu’ils n’iront pas voter, ils ne verront pas l’utilité de réformer pour la jeunesse

Victor Lavolé

à france info

Pas simple quand on sait que 87% des 18-24 ans ne se sont pas rendus aux urnes au premier tour des élections régionales (Ipsos) en juin dernier. Comment faire alors pour les inciter à voter s’ils estiment ne se reconnaitre dans aucun parti ? “Je leur dis, venez à l’AJEF! Parce que justement, nous, on n’est pas un parti. On a des élus de tous les partis ou d’aucun parti. Et si vous venez, même si vous n’êtes pas élu, on pourra vous intégrer à l’équipe bénévole et faire des choses ensemble, vous écouter et vous aider à vous lancer en politique, si vous avez envie de vous engager pour changer les choses.”

Session de formation avec les membres de l'Association des Jeunes Elus de France. Au programme ce jour-là : les finances locales.
Session de formation avec les membres de l’Association des Jeunes Elus de France. Au programme ce jour-là : les finances locales. (AJEF)

L’association multiplie les rencontres et les initiatives.“On propose des formations sur les finances locales, la prise de parole en public ou la transition écologique, des débats en live sur les réseaux sociaux. On a aussi un projet d’intervention dans les écoles pour parler d’engagement. Nous accueillons les 18-30 ans et nous sommes aujourd’hui environ 300.”  

L’AJEF projette d’organiser son premier Congrès en février 2022. “On cherche actuellement les financements parce qu’un tel événement coûte évidemment beaucoup d’argent. Et j’espère que grâce à cela, nous gagnerons en visibilité pour pouvoir porter des propositions au moment de la présidentielle.”

POUR DECOUVRIR L’ASSOCIATION DES JEUNES ELUS DE FRANCE


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page