Technologie

OnlyFans, le spécialiste du porno sur abonnement, ne veut plus de contenus sexuels sur sa plate-forme


Lancé en 2016, OnlyFans permet à n’importe qui de commercialiser son propre abonnement. S’il peut par exemple aider un YouTuber ou une célébrité à proposer du contenu exclusif à ses fans, le service a rapidement bifurqué vers la pornographie, son principal secteur d’activité aujourd’hui. La majorité des abonnés à un compte OnlyFans le sont pour recevoir quotidiennement des photos sexy, des « nudes » (des photos de nudité) ou des photos/vidéo pornographiques d’inconnus ou d’influenceurs auxquels ils se sont abonnés. 

Jeudi soir, à la surprise générale, OnlyFans a annoncé par communiqué son intention de tout changer. À partir du mois d’octobre, la plate-forme interdira à ses utilisateurs de vendre du contenu pornographique et laissera donc des milliers de créateurs sur le carreau. En revanche, les photos de nudité seront toujours tolérées, à condition qu’elles respectent ses futures conditions générales d’utilisation.  

Une histoire de pression… ou de modération 

Officiellement, OnlyFans cite la pression de ses partenaires bancaires et de ses fournisseurs de solutions de paiement. En pleine croissance, l’entreprise aimerait rapidement gagner en puissance et séduire de nouveaux secteurs éloignés du monde du sexe. Le problème, c’est que ses partenaires et ceux qui souhaitent le financer ne veulent pas associer leurs noms à un site qui gagne de l’argent grâce à de jeunes adultes qui vendent du contenu porno sur Internet. C’est pour cette raison qu’OnlyFans aurait jugé plus sage de renoncer au sexe. 

Selon une enquête de la BBC, les motivations d’OnlyFans seraient aussi liées à un problème de modération. De plus en plus populaire, le site s’est rendu compte que certains contenus violents ou illégaux se multipliaient ces derniers temps, d’autant plus que les utilisateurs de la plate-forme (créateurs comme utilisateurs) sont de plus en plus jeunes, voire parfois mineurs. 

A découvrir aussi en vidéo :

Ce changement de politique, qui peut paraitre anecdotique pour celui ou celle qui ne connait pas OnlyFans, pourrait avoir des répercussions immenses dans les prochains mois. En octobre, en se privant de contenus pornographiques, le site pourrait tout simplement s’effondrer (imagine-t-on Pornhub survivre dans pornographie ?). Autre question : que va-t-il arriver aux milliers de personnes, généralement des jeunes femmes, qui payent leurs factures grâce à leurs contenus sexuels ? Si la publication de « nudes » restera autorisée sur la plate-forme, elles devront probablement se tourner vers des sites concurrents comme MYM pour conserver leurs abonnés. 

Source : Bloomberg


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page