People

Camille Combal atteint d’une maladie dégénérative : l’animateur greffé… et bientôt opéré, encore


Lorsqu’il n’est pas aux commandes de Qui veut gagner des millions ?, Mask Singer, Une famille en or, Camille et images ou encore Danse avec les stars, qui fait son retour très prochainement sur TF1, Camille Combal s’adonne à d’autres passions plus sportives. En interview pour L’Équipe, l’animateur de 38 ans se livre sur sa nouvelle hygiène de vie plus saine, adoptée après la maladie.

Désormais, sans trop y penser, je prends davantage soin de mon corps. Je m’entretiens trois à quatre fois par semaine avec de la course ou du fitness. C’est plus cardio que muscu. J’ai une bonne hygiène de vie avec une alimentation saine, même si je ne pèse pas encore le nombre d’amandes que je dois manger, s’amuse-t-il. L’un des déclics a été que je suis atteint d’une maladie génétique assez répandue : la kératocône.

Il s’agit d’une maladie dégénérative de la cornée qui va lentement passer d’une forme grossièrement sphérique à une forme très irrégulière et amincie d’allure conique. “Mes deux cornées sont convexes, il faut les remplacer par des greffes, résume Camille Combal. Un oeil est déjà opéré et je ferai prochainement le second.” Une grande annonce pour l’ex-chroniqueur de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste (C8) qui n’en dit toutefois pas plus sur cette prochaine opération.

Quand tu es greffé, tu passes un an sans sport pour que ton oeil cicatrise bien. Je me suis aussi engagé à ne pas pratiquer de disciplines extrêmes ou violentes. Quelqu’un m’a donné un morceau de lui, je dois respecter ce geste“, poursuit-il. Un sujet qui lui tient à coeur, lui qui “à [son] petit niveau” souhaite sensibiliser le public. Mais l’amoureux de la belle Marie fait toujours dans l’humour : “Il y a un an et demi, j’ai aussi appris que je suis né avec un seul rein. C’est la vie de plein de monde et je m’en accommode. On a un deal avec mon frère : il m’a dit qu’il m’en filerait un au cas où et je lui ai répondu que je lui donnerais mon dernier rein s’il en avait besoin (rires).” En bref, Camille Combal prend la vie du bon côté, comme toujours !


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page