Technologie

Microsoft fait tout pour vous forcer à utiliser Edge

Windows 11 va complexifier le processus permettant de sélectionner un navigateur Web par défaut. À la première ouverture d’un navigateur fraîchement installé, le système d’exploitation demande toujours si vous souhaitez l’utiliser comme application par défaut. Il ne faut toutefois pas oublier de cocher l’option Toujours utiliser cette application pour que le changement soit appliqué pour l’ensemble des éléments qu’il est capable d’ouvrir. Sans cela, la manipulation à réaliser pour sélectionner un navigateur Web par défaut dans Windows 11 prend l’allure d’une mauvaise blague.

À découvrir aussi en vidéo :

En effet, dans les paramètres de son nouveau système d’exploitation, Microsoft ne permet plus de choisir un navigateur Web à utiliser par défaut pour l’ensemble des tâches qu’un navigateur Web est capable de réaliser sur un PC, comme c’est le cas actuellement sous Windows 10. À la place, la firme de Redmond demande désormais de définir un navigateur en fonction des extensions, protocoles et types de liens.

En changeant le fonctionnement de ces paramètres, Microsoft complexifie inutilement la procédure et s’assure par la même occasion d’offrir une place de choix à son navigateur Edge. Dans Windows 11, le choix d’un navigateur Web par défaut devra être configuré manuellement et de manière individuelle pour les éléments au format .htm, .html, .pdf, .shtml, .svg, .webp, .xht, .xhtml, ainsi que pour les protocoles HTTP et HTTPS. Autrement dit, si vous ne voulez pas entendre parler d’Edge, évidemment choisi par défaut par Microsoft, vous devrez passer en revue une dizaine d’options différentes pour être certain d’utiliser toujours le navigateur qui a votre préférence.

Pire encore, lorsque vous tentez de changer le navigateur sélectionné par défaut pour une extension, Microsoft affiche un pop-up dans Windows 11 pour vous suggérer d’utiliser Edge.

Pour justifier ces changements, Microsoft explique vouloir offrir aux utilisateurs plus de souplesse dans le choix de leurs applications par défaut. Ici, la firme de Redmond semble juste avoir trouvé un nouveau moyen d’imposer Edge aux utilisateurs de Windows 11.

Des concurrents passablement énervés

Du côté de la concurrence, l’inquiétude face à ce changement est unanime. Interrogée par The Verge, Selena Deckelmann, Directrice Général Adjointe de Firefox chez Mozilla, déplore cette situation et estime que les utilisateurs font face à des étapes supplémentaires non nécessaires pour configurer leur navigateur Web par rapport à Windows 10. Et ajoute que « Ces barrières sont au mieux déroutantes et qu’elles sont été pensées pour décourager les utilisateurs de choisir un navigateur autre que celui de Microsoft ».

« Microsoft a l’habitude de faire ce genre de chose, et cela semble empirer » a déclaré un porte-parole du navigateur Web Vivaldi, avant d’ajouter : « à chaque nouvelle version de Windows, cela devient plus compliqué. Ils ont compris que le seul moyen d’amener les gens à utiliser leur navigateur Web est de les y obliger ».

Même Google, par l’intermédiaire d’Hiroshi Lockheimer, le boss d’Android, de Chrome et de Chrome OS, s’est inquiété avec véhémence de ce changement. « Ceci vient d’une entreprise qui clame être la plus ouverte, qui offre le plus de “choix” […]. J’espère que ce ceci est réservé à la preview pour les développeurs, et que Windows 11 respectera cette promesse. On est ici très loin du “choix” » a-t-il écrit sur Twitter. 

Déjà accusé par le passé d’abuser de son monopole en imposant Internet Explorer dans Windows, Microsoft donne ici le bâton pour se faire battre avec un système davantage pensé pour privilégier son propre navigateur que pour offrir plus de liberté aux utilisateurs.

Espérons que Microsoft fasse preuve de bon sens en faisant machine arrière d’ici la sortie de Windows 11.   

Source : The Verge




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page