People

Jonathann Daval : les parents d’Alexia couchent leur douleur sur papier


On entend régulièrement parler de l’affaire Daval depuis que le corps d’Alexia a été retrouvé, en octobre 2017, dans les bois de Gray-la-Ville en Haute-Saône. Mais un témoignage inédit s’apprête à voir le jour. Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents de la victime, ont toujours estimé que la personnalité de leur fille avait été décrite de manière inexacte dans les divers récits parus jusque-là. C’est pourquoi ils sortent ensemble, le 28 octobre prochain, un ouvrage consacré à leur enfant qui retracera les diverses étapes de ce deuil insupportable.

Cela fait quatre ans qu’elle a été tuée par celui qui lui avait promis de l’aimer

Ils ont bénéficié de l’aide du journaliste et producteur de télévision Thomas Chagnaud pour écrire les pages d’Alexia, notre fille. “Cela fait quatre ans qu’elle a été tuée par celui qui lui avait promis de l’aimer, expliquent Isabelle et Jean-Pierre Fouillot dans la présentation de l’ouvrage. Depuis, nous ne vivons plus. Nous survivons“, affirment les parents dans la présentation de l’ouvrage. Les éditions Robert Laffont, de leur côté, promettent “un incroyable scénario qui nous est raconté de l’intérieur, au plus près du tueur, par l’ensemble de celles et ceux qui l’entouraient lors de ces longues soirées de mensonge, de douleur et de manipulation“.

Le corps en partie calciné d’Alexia Daval, 29 ans, avait été retrouvé en octobre 2017, deux jours après que son mari Jonathann ait signalé sa disparition. Il avait été confondu par les enquêteurs au terme d’investigations minutieuses, après avoir prétendu la tristesse et participé à divers évènements solidaires organisés en l’honneur de sa femme. Jonathann Daval avait fini par reconnaître avoir procédé à la crémation partielle du corps d’Alexia dans un bois voisin après une reconstitution du meurtre. Jugé le 21 novembre 2020 à Vesoul, le criminel a été condamné à 25 années de réclusion criminelle.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page