Economie

La location de jardins entre particuliers connaît un vif essor

Reynel et Renato Pan louent leur jardin de Sannois (Val-d’Oise) pour un mariage.

Dans le jardin qui accueillera la célébration de leur mariage, Sarah et Sabry – qui ont souhaité conserver l’anonymat – sont arrivés les bras chargés de cartons. Sur les tables sorties pour l’occasion, ils déballent de quoi nourrir les convives, mais aussi des ballons de baudruche et les fleurs censées agrémenter le jardin. Légèrement en retrait, Renyel Pan, le propriétaire du lieu, assiste aux préparatifs. C’est lui qui, avec son père, a tondu la pelouse et monté les barnums où se dérouleront les festivités.

Marié il y a un an, le jeune couple n’avait pas pu célébrer l’événement avec ses proches en raison des restrictions imposées par l’épidémie de Covid-19. En ce dimanche 15 août, il compte bien se rattraper. Pour cela, les mariés ont loué pour une journée ce jardin, à Sannois, dans le Val-d’Oise. « On ne voulait pas aller dans une salle de mariage. Ça ne nous ressemble pas. Ici, c’est comme si on était à la maison », se réjouit Sarah.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment assurer sa résidence secondaire ou les biens que l’on loue aux autres

Avant de nouer cette « relation logistique et commerciale », M. Pan ne les connaissait pas. Depuis 2019, cet ingénieur de 42 ans loue plusieurs fois par an ses 600 mètres carrés de jardin à des particuliers sur le site jardins-prives.com. Déjà en progression depuis quatre ans, le marché de la location de jardins entre particuliers connaît un essor particulièrement important depuis la sortie des confinements liés à la crise sanitaire.

« Pour les propriétaires, c’est un revenu important »

« Il y a eu une accélération de l’activité à la sortie du premier confinement [en mai 2020]. On ne l’imaginait pas, mais on s’est rendu compte que les gens avaient besoin de voir leur famille et d’espaces extérieurs. Il y a un marché de plus en plus important », commente Pascale Krief, la cofondatrice de la plate-forme. La jeune pousse affichait déjà une croissance de son chiffre d’affaires de 20 % par an depuis sa création, en 2016. Entre 2020 et 2021, le nombre de locations effectuées par le biais du site a quintuplé.

Le jardin loué par Renyel Pan comprend une petite piscine, un barbecue, un barnum et une table de ping-pong.

« On tourne aujourd’hui autour des 150 locations par mois », souligne Mme Krief. « On vit un bel été et on profite d’un effet d’aubaine, confirme Benjamin Poutier, dirigeant de We Peps, une autre plate-forme de location de jardins entre particuliers. Avec l’année qu’on vient d’avoir, les gens avaient besoin de sortir. » Selon M. Poutier, le chiffre d’affaires de sa société a bondi de 400 % en un an.

La location d’un jardin privé se révèle être l’option la plus abordable sur le plan financier

Il vous reste 55.1% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page