Santé

Les vaccinés ont 14 fois moins de risque de décéder de la Covid-19

Les vaccins anti-Covid ont été conçus pour limiter les infections et la gravité de la maladie. Et ils sont efficaces ! Les autorités de santé de Los Angeles, ville californienne durement touchée par la pandémie, rappellent en quelles proportions. 

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] L’immunité des vaccins pourrait durer plusieurs années
  Une étude publiée dans Nature suggère que les vaccins à ARN comme Pfizer ou Moderna offrent une immunité très longue, qui pourrait même durer toute la vie ! 

Parmi les arguments avancés contre les vaccins anti-Covid, celui de leur manque d’efficacité revient souvent. Il est basé sur l’observation que des personnes vaccinées sont toujours infectées ou hospitalisées. À quoi sert la vaccination ? Les vaccins ne sont pas capables d’empêcher systématiquement les infections et les hospitalisations. Aucun médicament n’est efficace à 100 % et les vaccins n’échappent pas à la règle. Que ce soit celui de Pfizer, d’AstraZeneca ou de Moderna, les vaccins ont été conçus pour diminuer significativement le risque d’être infecté ou hospitalisé. En cela, tous ceux administrés en France remplissent parfaitement le contrat. 

Les vaccinés ont quatre fois moins de risque d'attraper le coronavirus et 14 fois moins de risque d'en mourir. © terovesalainen, Adobe Stock

Pratiquement aucun décès parmi les vaccinés à Los Angeles

Les autorités de santé publique de Los Angeles ont analysé les données de santé des quelque 1.300.000 cas de Covid que compte la Californie depuis le début de la pandémie. Ils ont ainsi déterminé qu’une personne vaccinée à quatre fois moins de risque d’être infectée par le coronavirus qu’une personne non vaccinée. Le taux d’incidence dans la population californienne non vaccinée est de 243 cas pour 100.000, et de seulement 66 cas pour 100.000 dans la population pleinement vaccinée.

Les vaccins sont encore plus efficaces pour prévenir les formes graves de la Covid-19, et donc les hospitalisations. Les personnes pleinement vaccinées ont 14 fois moins de risque d’être hospitalisées que celles qui ne le sont que partiellement, ou pas du tout. On dénombre moins d’une hospitalisation pour 100.000 habitants parmi les vaccinés, et pratiquement aucun décès.

Ces observations reflètent bien les données issues des essais cliniques : les vaccins sont plus efficaces pour prévenir les formes graves que l’infection. La vaccination n’arrêtera pas totalement la circulation du coronavirus, mais empêchera des personnes en bonne santé, sans comorbidités apparentes, d’en mourir. 

Intéressé par ce que vous venez de lire ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page