Sports

Elle vend sa médaille pour sauver un enfant

Médaillée d’argent aux Jeux Olympiques d’été, Maria Andrejczyk a vendu sa breloque aux enchères pour sauver un bébé.

Un corps sain dans un esprit sain. Cette expression colle parfaitement à l’athlète Maria Andrejczyk. Seconde du concours olympique du lancer de javelot féminin cet été à Tokyo, la Polonaise a décidé de vendre aux enchères sa médaille d’argent. Pour quelle raison vendrait-elle la récompense que tant de sportifs recherchent durant toute leur carrière ? Particulièrement affectée par le sort d’un bébé de huit mois atteint d’une malformation cardiaque, Maria Andrejczyk n’a pas souhaité assister les bras croisés à la mort lente de l’enfant.

Atteinte elle-même d’un cancer des os quelques années auparavant, la jeune femme de 25 ans a voulu venir en aide à quelqu’un de malade dès son retour au pays après son olympiade réussie au pays du soleil levant cet été. En effectuant ses propres recherches, elle a immédiatement jeté son dévolu sur le petit Miloszek. Ce bambin de huit mois doit subir une intervention chirurgicale onéreuse aux Etats-Unis, nécessitant plusieurs dizaines de milliers d’euros. Maria Andrejczyk a alors souhaité mobiliser du monde et récolter de l’argent en donnant de sa personne.

Le joli revers de la médaille

La mise aux enchères de sa médaille d’argent olympique a fait grand bruit en Pologne. La chaîne de magasins de proximité locale, nommée Zabka, a décroché le gros lot grâce à son offre généreuse de 200.000 zlotys, l’équivalent d’environ 44.000 euros. Outre cette somme rondelette, la lanceuse de javelot a réussi à attirer l’attention de l’opinion publique qui émue par cette histoire, a activement participé à la collecte de fonds qui enverra donc Miloszek se faire opérer outre-Atlantique. Le geste humainement immense de Maria Andrejczyk a été également salué par un acte noble de l’acquéreur. Après avoir déboursé les 200.000 zlotys, la marque polonaise a rendu à l’athlète sa breloque. Une juste récompense pour une dame au grand coeur.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page