Technologie

Intel annonce Arc, son premier GPU dédié aux gamers

Intel monte la pression d’un cran dans le domaine graphique et donne enfin un nom à sa gamme de GPU grand public pour joueurs : Arc. Sous ce nouveau nom commercial on retrouve la puce que la rumeur appelait « DG2 », en référence au DG1 présenté en 2020 au CES de Las Vegas. Les premiers PC équipés en puces Intel Arc arriveraient, selon les plans d’Intel, au premier trimestre 2022, autant sous la forme mobile (PC portables) que « sérieux », c’est-à-dire dans des tours.

Cette puce de la famille Xe (toutes les puces graphiques d’Intel) et de la catégorie HPG (High Performance Gaming) s’attaque au marché très fermé des PC pour joueurs, largement contrôlé par deux acteurs : les GeForce de Nvidia et les Radeon d’AMD. Et à ce titre, Intel présente dans ses vidéos de teasing, des noms et acronymes familiers des joueurs PC.

Côté technologique, se bousculent les mots incontournables de Ray-Tracing Variable Rate Shading, Mesh Shading, AI Accelerated Super Sampling (un genre de DLSS), DirectX 12 Ultimate, etc. Mais points de détails pour le moment quant aux entrailles de cette nouvelle génération que ce soit en termes de déclinaisons, de nombre de processeurs de calcul, de finesse de gravure, de FPS à telle ou telle définition, etc. Il s’agit ici d’une annonce six mois en avance, Intel va sans aucun doute distiller ça et là des informations pour faire monter la sauce.

Côté titres, Intel a présenté une vidéo animant aussi bien Metro Exodus que Forza Horizon 4, PUBG, Crysis Remake ou encore Mount & Blade II : Bannelord. De vrais titres avec de la grosse 3D dedans. Avec des inconnues au rang desquelles on retrouve la compatibilité avec les titres plus anciens – même si on a un peu de recul avec les gammes HD, Iris et Xe – mais surtout le sacro-saint rapport perfs/prix. Une dynamique qu’Intel a déjà entamé notamment avec sa gamme Tiger Lake, dont la puce Xe offre des performances inédites pour le spécialiste du CPU.

Quatre générations de GPU sur les rails

Comme ses concurrents, cette première génération de puces Arc aura sans doute un suffixe commercial (ex : GeForce + n° de série), que l’on ignore pour l’heure. Mais on sait déjà que le nom de code de cette première fournée s’appelle « Alchemist ». Si Intel est un géant en termes de puces graphiques livrées, surtout avec ses SoC pour PC portables, l’américain n’a que très peu d’aura chez les gamers.

Il a donc annoncé non pas une, mais quatre générations d’un coup : après « Alchemist » viendront « Battlemage », puis « Celestial » et enfin « Druid ». Une manière de convaincre qu’il ne s’agit pas d’une incursion dans le marché, mais bel et bien d’un investissement pérenne avec une feuille de route long terme.

À découvrir aussi en vidéo :

A découvrir aussi en vidéo :

Intégrées dans un lecteur vidéo assez destructif (ce satané Brightcove), les clips présentés par Intel ne permettent ni de se faire une idée de la qualité d’image, ni du débit de trame. Gageons que les informations arriveront rapidement afin d’alimenter la « machine marketing ». Mais au final ce seront ces amis/ennemis des testeurs, ces satanés « benchs », qui détermineront du sort de cette première génération de GPU gamers d’Intel. Rendez-vous d’ici quelques semaines pour plus de détails… Et début 2022 pour les premiers verdicts techniques.

Source : Intel


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page