Politiques

“Il y a un problème de proportion entre les mesures prises et l’atteinte aux libertés individuelles”, dénonce Laurent Jacobelli


Avec le pass sanitaire, “il y a un problème de proportion entre les mesures prises et l’atteinte aux libertés individuelles”, a dénoncé Laurent Jacobelli, porte-parole du Rassemblement national, lundi 16 août sur franceinfo. Favorable au vaccin, il dit comprendre le mouvement anti-pass sanitaire, tout en rappelant que le RN n’a pas appelé à manifester.

“Le vaccin est un outil essentiel dans la lutte contre la pandémie”, souligne d’abord Laurent Jacobelli, mais au RN “nous sommes pour la liberté vaccinale”, dit-il. Il cite “des médecins qui commencent à dire que le remède risque d’être pire que le mal”. Ainsi, avec le pass sanitaire “vous pouvez continuer à transmettre le virus et donc dans un même lieu entrent des gens qui peuvent transmettre le virus et des gens qui sont testés et qui n’ont pas encore le virus. Vous vous rendez compte comment ça peut être dangereux.”

Le porte-parole du RN estime qu’avec ce pass, “le gouvernement veut montrer qu’il est puissant, veut faire croire qu’il a un pouvoir sur les choses, quitte à faire preuve d’une force caricaturale, autoritaire et très franchement inutile”, alors qu’il est “faible sur tout le reste.”

“Tant que nos aéroports seront des passoires pour des personnes qui arrivent avec tous les variants de la planète, ça ne servira à rien de demander des efforts”, poursuit Laurent Jacobelli. Il s’appuie sur ce qu’il a vécu lors de ses vacances : “Quand je suis arrivé en Espagne, on m’a demandé de prouver que je n’avais pas le Covid, ce que j’ai fait. Je suis revenu en France et vous savez ce qu’on m’a demandé ? Rien.”

Interrogé sur la présence dans une manifestation anti-pass d’une ancienne cheffe de cabinet de Louis Alliot portant une pancarte visiblement antisémite, Laurent Jacobelli répond que le RN “est très clair : nous condamnons ces panneaux sans aucun conditionnel, aucune restriction. C’est honteux qu’aujourd’hui il y ait une résurgence de l’antisémitisme qui prennent la forme d’un mouvement contestataire sur une loi qu’on peut critiquer” par ailleurs. Il estime que la présence de “quelques personnes en dérive” ne doit pas empêcher le mouvement de s’exprimer. Il s’adresse aux manifestants pour leur rappeler que “des élections essentielles” auront lieu en 2022 et qu’il “n’y a aucune fatalité à continuer avec ce système qui ne règle pas le problème des Français, les plonge dans la division et l’insécurité.”

Par ailleurs, Laurent Jacobelli salue le choix des maires RN qui ont décidé que leur police municipale ne vérifierait pas que les pass sanitaires soient bien contrôlés dans les lieux comme les bars et restaurants. “Nos maires agissent formidablement bien. La police a un autre rôle aujourd’hui. Ils ont défini d’autres orientations pour leur police municipale et c’est leur rôle de maire”. D’après lui, la police municipale doit “assurer la sécurité des Français, pas leur polluer la vie.”




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page