People

Delphine Jubillar : Ferrari et bottes de foin… Que sait-on de son mariage avec Cédric ?


Neuf mois se sont écoulés et toujours aucun signe de vie de la part de Delphine Jubillar. La jeune infirmière de 33 ans a disparu le 16 décembre dernier du côté de Cagnac-les-Mines dans le Tarn, où elle vivait avec son mari, Cédric Jubillar, ainsi que leurs deux enfants. Depuis, les recherches se poursuivent pour tenter de retrouver celle qui s’apprêtait à quitter son mari pour son “confident de Montauban”. Avant de connaître de grosses difficultés dans leur couple, Cédric et Delphine ont connu des jours heureux.

Ferrari et ambiance champêtre

Après une rencontre en 2005 et plusieurs années de vie commune, ils décident de se marier en juin 2013. “C’est un mariage en petit comité. Il y a une quarantaine de personnes invitées au repas. Un peu plus à l’apéro qui précède”, informe le journaliste Ronan Folgoas, dans un podcast sorti par Le Parisien. Assez débrouillard, l’artisan plaquiste de 34 ans va néanmoins faire en sorte que son mariage sorte de l’ordinaire. “Cédric a toujours plein de combines, et là il a trouvé une combine pour récupérer une Ferrari. Ça va être le clou du spectacle”, précise le journaliste.

Si Cédric a voulu marquer le coup avec la voiture de sport italienne, sa compagne a des envies plus terre à terre. “Delphine voulait une ambiance assez champêtre, indique Ronan Folgoas. Elle a demandé à Cédric de trouver des bottes de foin. Pendant les jours qui précèdent le mariage, Cédric se démène pour obtenir une remorque de bottes de foin”.

Un mariage assez singulier donc pour les parents de Louis (6 ans) et Elyah (2 ans). Malgré sa réussite, le couple va progressivement s’éloigner et aujourd’hui, personne ne sait ce qui est arrivé à Delphine.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.

Retrouvez le podcast, La disparition de Delphine Jubillar : un couple en crise, un amant, et un mari en prison, dans son intégralité sur le site du Parisien.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page