Acceuil

L’entrepreneur technologique camerounais Rebecca Enonchong dit



CNN

Entrepreneur technologique camerounais Rebecca Enonchong, qui a été arrêtée plus tôt cette semaine, affirme que les charges retenues contre elle ont maintenant été abandonnées.

“Je suis libre!! Toutes les charges ont été abandonnées ! » Enonchong a déclaré vendredi sur Twitter. « Nous pouvons retirer le hashtag #FreeRebecca. Je suis extrêmement reconnaissant à vous tous de croire en moi et de me soutenir. »

Enonchong a été arrêtée et traduite devant un tribunal de Douala, dans la région du Littoral camerounais, mardi, selon son avocat et un autre proche collaborateur. Elle est détenue par le gouvernement depuis son arrestation, a déclaré jeudi à CNN la militante sociale Edith Kahbang Walla. Enonchong serait plus tard accusé d'”outrage” et arrêté selon une “instruction verbale” du procureur général de la région, a déclaré Walla, qui a déclaré à CNN qu’elle était en contact direct avec Enonchong.

Enonchong est l’un des entrepreneurs technologiques les plus influents d’Afrique et siège aux conseils d’administration de nombreuses sociétés mondiales, dont la Fondation de l’OMS. Son arrestation a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux avec de nombreuses personnalités, dont l’ambassadeur de France au Cameroun, appelant à sa libération.

Après son arrestation, Walla a déclaré : « Il n’y a pas de plainte écrite… aucun élément dudit outrage, il n’y a pas de mandat, il n’y a pas de convocation.

« La gendarmerie a dit (à Enonchong) qu’elle avait reçu une instruction verbale pour qu’elle soit arrêtée. Elle a été informée que le procureur général de la région du Littoral avait déclaré que dans ses discussions avec des membres de son personnel, elle avait fait preuve de mépris », a ajouté Walla, qui dirige également le Parti du peuple camerounais (CPP).

Sylvain Oum, l’avocat d’Enonchong, a confirmé les propos de Walla. “Nous n’avons reçu aucune documentation sur ce dont elle (Enonchong) est accusée, ni plainte écrite formelle contre elle.”

“Elle est victime d’un abus de pouvoir”, a déclaré Oum, ajoutant qu’il pensait qu’Enonchong n’aurait jamais dû être détenu en premier lieu.

Selon Walla, Enonchong a été déféré mercredi devant le tribunal de première instance de Bonanjo et a été placé en détention provisoire en raison d’un retard dans les formalités administratives.

Les autorités camerounaises n’ont pas répondu aux demandes de commentaires de CNN.

Le gouvernement camerounais a fréquemment été accusé de répression et de diverses formes d’atteintes aux droits humains.

L’African Business Angels Network, qu’Enonchong a cofondé, a qualifié son arrestation de « hautement irresponsable ».


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page