Politiques

la stèle de Simone Veil, à nouveau dégradée


A Perros-Guirec, une stèle à la mémoire de Simone Veil a de nouveau été souillée, ce samedi 14 août. C’est la quatrième fois en deux semaines.

Qui s’acharne sur la stèle de Simone Veil ? Ce matin, un nouveau tag a été découvert sur ce monument, érigé sur le parvis de la mairie de Perros-Guirec.

En deux semaines, c’est la quatrième fois que cette stèle est dégradée. Une première dégradation avait été constatée dans la nuit du 1er au 2 août. Puis dans celle du 8 au 9 et du 10 au 11 août.

Des croix gammées ont notamment été inscrites sur cette stèle qui rend hommage à la mémoire de l’ancienne ministre et ancienne présidente du Parlement européen.

“C’est choquant, inqualifiable”, se désole Erven Léon, maire de Perros-Guirec. “Soit c’est une personne qui joue avec nos nerfs, soit c’est quelqu’un de dérangé, d’incohérent”, estime-t-il.

Le 3 novembre 2017, le conseil municipal votait à l’unaminité l’installation de cette stèle sur le parvis de la mairie. 

“Nous sommes fiers de ce choix. Et particulièrement en ce lieu, symbole des valeurs de la République. Les perrosiens et les gens de passage ne s’y trompent pas : cette stèle est fleurie à longueur d’année”, explique-t-il.

Une grande femme de France

D’origine juive, Simone Veil fut déportée à Auschwitz, à l’âge de 16 ans. Son père, son frère, sa mère mourront en camp de concentration.

Le 1 juillet 2018, elle est entrée au Panthéon, avec son mari, Antoine Veil.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page