Femme

Malte, entre Orient et Occident

Le cœur de Malte balance entre la Sicile et l’Afrique du Nord. Les navires reliant l’Espagne et la Sicile mouillent dans le port de la Valette. A 2h30 de Paris, cet archipel nous transporte vraiment ailleurs, quelque part en Europe avec quelques touches orientales et des détails de la vie égyptienne et turque. C’est la force de Malte, ces influences multiples que l’on retrouve dans l’architecture comme dans l’assiette, la cuisine maltaise, à l’huile d’olive, anis et cardamome étant très savoureuse. Emplacement stratégique au cœur de la Méditerranée, Malte a été maintes fois occupée, durant des millénaires. Par les Phéniciens, grands navigateurs, les Grecs, les Byzantins, les Arabes, les Français, les Anglais. Elle a gardé côté Maghreb un peu de la langue arabe, un sens de l’hospitalité et côté Italie de solides racines latines et chrétiennes. La bonne société, elle, vit à l’heure anglaise, boit du thé, du whisky et joue au cricket, Malte ayant été rattachée au Royaume-Uni jusqu’en 1964. On y parle le maltais et l’anglais, langues officielles. On y verra des barques bariolées tanguant sur les eaux très claires, des marais salants mordant sur les plages, des villages médiévaux, des lagons, des paysages lunaires, un relief varié avec des falaises, des plages, des collines, des champs. Trois îles se font face  : Malte, Gozo et Comino. Malte est vite traversée en voiture, d’où son grand avantage pour les familles. On y vient pour la baignade (eaux peu profondes), la plongée (épaves, grottes, récifs), pour faire du kayak, de l’équitation, de l’escalade, du VTT, de la marche et s’adonner à l’observation des oiseaux. Le plein air promet une végétation dépaysante : des oliviers, mais aussi comme en Tunisie, au Maroc et en Algérie, des amandiers, des grenadiers, des figuiers de barbarie. En prime, climat agréable l’hiver, sec et chaud l’été. Merhba, bongu  Malta ! Salut, bonjour  !

Découvrir Malte par la Valette, sa jolie cité de l’art

Le film Midnight Express d’Alan Parker y a été tourné ainsi que Gladiator et Games of Throne. La Valette, Valletta, capitale de la République de Malte, est inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité depuis 1980. Un vrai cours d’histoire pour les enfants. Capitale européenne de la culture en 2018, Valletta mérite son surnom de «  cité de l’art  », «  musée à ciel ouvert  » pour ses 320 monuments répertoriés par L’Unesco sur une petite surface. Ce fut le fief des chevaliers de l’Ordre de Malte. La Valette, comme Jean de Valette, fin XVème début XVIème siècle, grand maître de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Profitez de ses ruelles, découvrez son architecture du XVème et du XVIIème siècle faite d’églises, de palais, et d’auberges pour chevaliers. City Gate, pont-passerelle, permet l’entrée dans l’enceinte de la ville. Des escaliers de pierres, des grandes places, des façades dorées, en levant le nez on tombe sur des moucharabiehs, ces grilles en bois que l’on retrouve dans les pays arabes, en Egypte, notamment. Première visite, celle de la co-cathédrale Saint Jean construite en 1573, un bijou baroque au centre ville. Deuxième cathédrale après celle de Mdina, on la compare aux belles églises italiennes, peut-être parce que c’est un peintre calabrais, maltais d’adoption, Mattia Preti, qui a peint la décoration à fresque de la voûte. On admirera les ors baroques 22 carats, la mosaïque de pierres tombales au sol, l’autel en lapis lazuli, cette pierre bleue d’origine persane. On y verra des tableaux signés Caravaggio dont la Décollation de Saint Jean-Baptiste placé en retable. Plus huit chapelles, l’anglaise, la portugaise, l’allemande, la française etc. Le dimanche, la messe de 9h est chantée avec un vieil orgue du XIVème siècle. Devant la cathédrale, un autel rend hommage à la journaliste Daphne Caruana Galizia assassinée en 2017. Le Palais des Grands Maîtres, autre curiosité, abrite la chambre des députés et la présidence maltaise, y sont exposées armes et armures. Sans oublier les jardins, le Upper Barrakka Gardens qui donne sur le grand port et les trois Cités. Terrasses ombragées décorées de fontaines entourées de fleurs, de statues, de canons, d’arcades. Les vieilles pierres et le végétal contribuent au charme brocante de la Valette. Allez passer deux heures à Mdina, l’ancienne capitale dite « ville silencieuse  » qui raconte quatre mille ans de l’histoire de Malte. Un plaisir de dévaler ses ruelles, d’admirer ses riches maisons ornées de bougainvilliers, de se balader sur ses remparts, de voir la cathédrale Saint-Paul, autre bijou baroque. Une pause ? Asseyez-vous chez Fontanella Tea Garden, pour ses pâtisseries dont le gâteau au chocolat de Malte. Il faudra s’aventurer en dehors des remparts et prendre un bateau-taxi pour rejoindre les Trois Cités, Vittoriosa, Sengla, Cospicua. Un voyage dans le temps en pleine mer.

  

Le village de Marsaxlokk et les falaises de Dingli

Une bourgade de pêcheurs au sud de l’île, Marsaxlokk («  marsa-chlock  » signifie «  la baie du sirocco  ») où il fait bon flâner sur le quai et déjeuner sur la petite place. Une architecture typiquement maltaise avec ses maisons basses, ses «  luzzi  », embarcations de pêche traditionnelles ornées de l’œil d’Isis pour se protéger de la malchance. Elles ont quelque chose, dit-on, des vaisseaux marchands phéniciens de l’Antiquité. Ici s’est installée l’armée ottomane pour mener le grand siège de Malte en 1565. C’est l’un des derniers endroits où l’on verra la pêche au filet à l’ancienne. La première image de Marsaxlokk est ce grand port à l’ombre des palmiers et cette multitude de bateaux bariolés tanguant sur la mer bleu clair. Sur le quai, le dimanche matin, les pêcheurs vendent la pêche du jour et se partagent les étals avec les marchandes de colifichets et autres souvenirs. Déjeunez chez Ta’ Victor, sur la place de l’église. Dans l’assiette, toute la variété sicilienne et nord africaine de Malte  : fèves au cumin, lapin (fenek) en ragoût ou en tourte, feuilletés au fromage, pain grillé trempé dans de la sauce tomate, soupe Chorba au poisson. En dessert, gâteau aux fruits confits, makrouds, glace à la cannelle. Comme les anglais, on sert du rosbeef le dimanche. Pour un décor similaire en plus petit, rendez-vous le soir à Saint Julians, vers le nord. Une cité balnéaire trendy avec son enfilade de restos-terrasses sur le petit port. Prenez des forces pour faire le lendemain du VTT avec vos ados vers les falaises de Dingli, près de Malte. La balade pour s’y rendre est agréable, le long des routes bordées d’oliviers. Il faudra plus d’énergie et de dextérité pour descendre les sentiers caillouteux en vélo, mais la balade vaut le coup. On ne sait plus si on est à Malte ou à Etretat ou encore en Corse. Depuis les sentiers, belle vue sur la côte, la mer, et l’île de Filfa habitée par les lézards et les oiseaux. On peut poser les vélos pour rejoindre à pied le temple Hagar Quim, plus ancien que les pyramides d’Egypte, dressé sur la falaise et inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Ce temple était dédié aux divinités de la fécondité.

En route pour le Popeye Village et l’île de Gozo 

Les enfants en bas âge et en primaire seront heureux comme des rois au Popeye Village, à Anchor Bay, sur la route de l’embarcadère qui mènera à Gozo. Construit en 1979 à l’occasion du tournage de la comédie musicale Popeye avec Robin Williams. Les décors du film ont donné lieu à un musée-parc où l’on croise Popeye, Olive, Brutus et Gontran dans les maisonnettes, où l’on peut visionner des séquences du films et faire un tour en bateau. De quoi retomber en avance en compagnie du héros tatoué et friand d’épinards. Puis direction l’embarcadère pour prendre un ferry pour Gozo, l’île sœur de Malte, curieuse, à voir absolument. Arche naturelle baptisée «  fenêtre d’Azur,  » l’île a des falaises de calcaire et des baies comme Ramla et son sable orange ou des plages de galets aux eaux claires. Les sportifs seront ravis d’y découvrir des zones de plongée ou de snorkeling et des plages au sable fin. Les autres prendront un tuk tuk pour faire le tour de Gozo et visiter les églises, acheter des fruits et des légumes au cul du camion et voir des paysages naturels uniques. La citadelle de la capitale, Victoria-Rabat, ressemble à celle de Mdina. Place Saint-George, on prendra un petit dèj local, café et chaussons au poulet ou fromage avant d’aller visiter la cathédrale Notre -Dame-de-l’Assomption dont le sanctuaire a été détruit lors du séisme de 1693. A moins qu’aux vieilles pierres on préfère l’or et les bijoux, dans ce cas foncer chez Meylak Jewellers, une caverne d’Ali Baba où l’on aura l’embarras du choix en boucles d’oreille ou croix de Malte à petit prix. A midi, déjeunez chez «  Ta Rikardu  » qui propose du fait maison en fromage de chèvre local frais ou en conserve, servi avec des tomates, des oignons, des olives noires, des assiettes à se damner. Riccardo vous aura montré auparavant les étapes de la préparation des conserves dans son atelier derrière la cathédrale. En route en tuk tuk à Gharb, allez voir le sanctuaire national Ta’ Pinu de style néo classique baroque. La Vierge y est vénérée, cette église rendant hommage à ses miracles constatés sur le site. Ex votos touchants avec des offrandes, des photos et des messages. Passer le reste de l’après-midi au bord des salines au nord de l’île, pour leur physionomie lunaire. Un échiquier de marais salants. Des bassins remplis d’eau de mer qui étincellent au soleil et jouxtent des plages aux eaux bleu ciel. On raconte qu’ici Ulysse fut retenu prisonnier par la nymphe Calypso. Rien de moins.

  crédit  photo  ©  Office  du Tourisme  de  Malte 

Carnet pratique  :

Y aller  :

Test PCR de – 72h.

  • Vols Air Malta, Paris-La Valette 2h40 de vol. De 100 à 300 € le vol A/R direct.
  • Bateau taxi pour aller voir les 3 cités. Valetta Ferry Services, 5, 60 €  pour deux aller/ retour.
  • Y dormir  :

Y séjourner:

  • Boutique hôtel Saint-John, chambre double 131 € avec petit déjeuner, chambre familiale 210 €.

S’y restaurer  :

  • Petite  pause dans une caféteria séculaire, comme à Lisbonne. Café Cordina, existe depuis  1837, 244 rue de la république, place de Malte, la Valette.
  • Ta’ Victor restaurant traditionnel avec vue sur le port, Misrah Madonna Ta’ Pompei, Marsaxlokk.

Office du Tourisme de Malte  :
www.visitemalte.com

A lire également :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page