Economie

le ministère de l’intérieur résilie son marché avec la société Adrexo

Des plis électoraux distribués par Adrexo, le 21 juin 2021.

Le ministère de l’intérieur a annoncé, vendredi 13 août, avoir résilié le marché qui le liait à la société Adrexo, chargée depuis 2020 de la distribution d’une partie des plis électoraux. Dans un communiqué, la Place Beauvau a justifié cette décision en évoquant des « dysfonctionnements inacceptables constatés dans l’acheminement de la propagande électorale lors des élections départementales et régionales » du mois de juin.

Le 22 juillet, les sénateurs de la commission des lois avaient dénoncé un « fiasco sans précédent », relevant les « choix discutables » du ministère de l’intérieur et le recours aux intérimaires d’Adrexo. Selon La Poste et Adrexo, avant le second tour des scrutins, 26,6 % des électeurs n’auraient reçu aucune propagande pour les élections départementales, et 40,3 % pour les régionales. Des données jugées « sous-évaluées » par la commission des lois.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Régionales : les ratés de la distribution de la propagande électorale sont un « scandale », selon un rapport du Sénat

Les mises sous pli confiées aux préfectures

A la suite d’un accord-cadre conclu par l’Etat, en décembre 2020, la distribution des plis électoraux avait été confiée à Adrexo pendant quatre ans, dans sept régions et 51 départements. Partagée avec La Poste – jusqu’alors en situation de monopole, l’attribution d’une partie de la distribution électorale à un prestataire privé survenait à la suite de la transposition d’une directive européenne sur l’ouverture à la concurrence du service postal.

Le ministère de l’intérieur a également déclaré que « les mises sous pli seraient dorénavant effectuées par les services des préfectures », conformément à une proposition de Gérald Darmanin, afin d’éviter de nouveaux dysfonctionnements avant la présidentielle de 2022.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Adrexo et les professions de foi électorales, chronique d’un fiasco annoncé

Le Monde avec AFP


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page