Technologie

Samsung s’allie avec Google pour secouer le marché des montres connectées

Comme annoncé il y a quelques mois lors de la Google I/O, Samsung remplace Tizen par Wear OS, son équivalent chez Google. Depuis plusieurs mois, les deux entreprises travaillent secrètement à l’élaboration d’une nouvelle version de Wear OS fusionnant les particularités de leurs systèmes d’exploitation respectifs afin de créer un écosystème capable de vraiment concurrencer le watchOS d’Apple. Samsung, avec l’accord de Google, s’est réservé le droit d’être le premier à bénéficier du nouveau Wear OS 3.0. Il dévoile aujourd’hui les Galaxy Watch 4 et Galaxy Watch 4 Classic, les deux premières montres connectées issues du mariage entre Samsung et Google.

À lire aussi :
Notre prise en main du Samsung Galaxy Z Flip 3 à 1049 euros
 Notre prise en main du Samsung Galaxy Z Fold 3 à 1799 euros

Nouveaux noms pour une nouvelle vie

Au niveau des noms, on doit vous avouer que l’on ne comprend pas vraiment à quoi joue Samsung. La Galaxy Watch 4 ne succède pas à la Galaxy Watch 3 mais à la Galaxy Watch Active 2 tandis que, de son côté, la Galaxy Watch 4 Classic succède à… la Galaxy Watch 3. Pour faire simple, le modèle le plus épuré n’a pas de qualificatif. Celui avec un gros cadran, qui ne plaît naturellement pas tous, porte désormais l’appellation « Classic ».

Les applications Google à l’honneur

À l’exception du design, il n’existe que très peu de différences entre ces montres connectées. Toutes deux disposent de la nouvelle puce Exynos W920 de Samsung, d’1,5 Go de RAM, de 16 Go de stockage, d’une recharge rapide en 1h40 grâce à un socle dédié et intègrent des nombreux capteurs santé que nous vous détaillerons dans un instant. Seule la Galaxy Watch 4 Classic dispose d’un vrai cadran rotatif mécanique pour naviguer, la Galaxy Watch 4 se contente d’une navigation tactile (on peut néanmoins tourner autour de son écran, comme sur la molette d’un iPod, pour faire défiler une liste).

Si l’interface logicielle ne devrait pas vraiment déranger les habitués de Tizen (on défile toujours entre les applications de gauche à droite tandis que les icônes se cachent en bas de l’heure), Wear OS 3.0 permet tout de même aux montres de Samsung de gagner en fonctionnalités.

Par exemple, si vous activez le mode « Ne Pas Déranger » sur votre smartphone Android, cela l’activera maintenant sur votre montre. Même chose lorsque vous installez une application sur votre mobile, son équivalent sera automatiquement copié sur la montre, comme chez Apple. On apprécie également l’arrivée des applications Android Messages, Google Pay ou Google Maps (une boussole est intégrée à la montre pour améliorer l’expérience, on peut se déplacer sans smartphone sur soi). Sans surprise, les applications se téléchargent sur le Google Play Store, désormais magasin d’applications par défaut des montres du Coréen. Les applications autrefois exclusives à Tizen comme Spotify ou Samsung Pay sont bien évidemment compatibles avec ce nouveau Wear OS.

Côté autonomie, nous avons trouvé Samsung bien mystérieux. Si Google se dit très heureux de l’amélioration permise par sa fusion avec Tizen, le Coréen ne nous a pas parlé de cette caractéristique lors de notre pré-présentation de la montre, ce qui n’est pas forcément bon signe. Il nous a seulement été dit que l’autonomie resterait identique aux générations précédentes, ce qui signifierait que les Watch 4 et Watch 4 Classic peuvent tenir plus de 24 heures sur une seule charge. Il nous faudra tester les produits vous donner un vrai avis. Au passage, nous avons trouvé l’interface logicielle assez lente lors de nos premières prises en main. Laissons à Samsung le bénéfice du toute, il s’agissait de préversions.

Trop gras ? Trop musclé ?

Côté santé, les Galaxy Watch 4 et Galaxy Watch 4 Classic embarquent tout ce qu’il faut pour des montres connectées haut de gamme. Rythme cardiaque, électrocardiogramme, mesure du taux d’oxygène dans le sang… Les Watch 4 sont complètes et proposent même quelques fonctions amusantes comme l’enregistrement des ronflements la nuit, ce qui devrait réserver quelques surprises à ses futurs propriétaires. 

La vraie nouveauté de cette nouvelle génération est l’apparition d’un système de mesure de la composition corporelle, comme avec une balance. On rentre son poids et sa taille dans une application, on pose son majeur et son annulaire sur les deux boutons de la monte et, grâce à un courant électrique passant dans le corps pendant 30 secondes, on découvre son pourcentage de graisse ou de muscles. Nous avons hâte de comparer les résultats du Coréen à ceux d’une balance comme celle de Withings. Ce genre de nouveautés a de quoi plaire !

À partir de 269 euros

C’est le 27 août que Samsung lancera ses nouvelles montres connectées, avec deux bracelets offerts et une carte cadeau Google Play de 50 euros offerts jusqu’au 26 août. Après cette date et jusqu’au 20 octobre, Samsung continuera d’offrir une carte cadeau de 50 euros aux acheteurs de la montre. 

La Galaxy Watch 4 sera commercialisée aux tarifs de :
40 mm Bluetooth : 269 euros
44 mm Bluetooth : 299 euros
44 mm 4G : 319 euros
• 44 mm 4G : 249 euros

De son côté, la Galaxy Watch 4 Classic sera commercialisée aux tarifs de :
• 42 mm Bluetooth : 369 euros
• 46 mm Bluetooth : 399 euros
• 42 mm 4G : 419 euros
• 46 mm 4G : 449 euros

Nous espérons pouvoir vous proposer des tests de ces produits rapidement.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page